Accueil > Actualités > Medicaments > Mise à jour d'une nouvelle interaction médicamenteuse néfaste

Mise à jour d'une nouvelle interaction médicamenteuse néfaste


L’analyse des données de pharmacovigilance conduit une équipe française à prononcer une mise en garde: sur 11 000 notifications d’effets indésirables concernant des patients sous hypertenseurs, 125 seraient dus à leur interaction médicamenteuse avec les AINS, anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments aux propriétés analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires qui réduisent la douleur, la fièvre et l'inflammation. Les deux plus connus sont l'aspirine et l'ibuprofène. Ces résultats doivent selon l’INSERM inciter à davantage de prudence. Cette association peut notamment entraîner une augmentation du risque cardiovasculaire ou d’insuffisance rénale potentiellement graves. Ces effets surviennent préférentiellement chez des femmes d'environ 60 ans, qui auraient tendance à banaliser la prise d’Ains, librement accessibles en pharmacie. Si elle est nécessaire, l’association doit être la plus courte possible.


VOIR L'ETUDE