Accueil > Actualités > Addictions > Tabac + alcool = démence sénile

Tabac + alcool = démence sénile


Les performances cognitives des buveurs excessifs qui fument déclinent plus rapidement que celles des buveurs modérés ne fumant pas, que celles des buveurs excessifs et que celles des fiumeurs. Une étude de l’University College deLondres publiée dans le British Journal of Psychiatry et portant sur 6500 personnes âgées de 45 à 69 ans suivies pendant 10 ans vient de mettre en lumière le lien entre consommation de tabac et d’alcool et déclin cognitif. Les participants ont été interrogés sur leur consommation de cigarettes et d'alcool et leurs capacités cognitives évaluées par des tests. Chez les fumeurs gros buveurs, le déclin cognitif était 36 % plus rapide que chez les buveurs modérés non-fumeurs, chaque décennie, leur cerveau vieillissait de 12 ans de plus. L’effet de la combinaison tabac et alcool était plus prononcé que leurs effets spécifiques. Alors que l’espérance de vie s’allonge, la perspective de longues années non seulement à la charge de la collectivité mais dans un état de démence sénile devrait faire réfléchir. Vous cherchez un addictologue? Notre moteur de recherche vous permettra de trouver celui qui vous convient et convient à vos moyens financiers!


VOIR L'ETUDE