Accueil > Actualités > Qualite des soins > Une vision optimiste des urgences

Une vision optimiste des urgences


Selon une étude de la DREES qui a porté sur les 52 000 personnes qui se sont présentées aux urgences le mardi 11 juin 2013, les délais d’attente n’y seraient pas si catastrophiques... moins de deux heures pour la moitié des patients et même moins d’une heure pour un cinquième d’entre eux. Huit patients sur dix seraient sortis en moins de quatre heures. Seuls 2% quitteraient les urgences sans attendre d’être pris en charge. Dans la plupart des cas (six fois sur dix), on va aux urgences de sa propre initiative ou sur le conseil d’un proche et sur conseil médical dans un quart des cas seulement. 20% des malades sont hospitalisés après leur passage. Les motifs de recours varient en fonction de l’âge : pathologies ORL, respiratoires, gastro-entérologiques, troubles alimentaires ou fièvres avant 5 ans, traumatologie à l’adolescence et au troisième âge qui recourt aussi fréquemment pour des problèmes cardio-vasculaires. Les horaires d’accès sont comparables à ceux de la médecine ambulatoire : dans la journée, en début de soirée jusqu’à 20 heures et seulement 10% des passages en nuit profonde. La rareté du recours sur conseil médical et des hospitalisations subséquentes ainsi que les horaires font douter d’une optimisation du système et pour ce qui est de l’attente il faut savoir à partir de quand on compute les délais : notre expérience est moins satisfaisante. Et vous ? Vous avez beaucoup poireauté ? Notez les établissements que vous avez fréquenté et participez à nos loteries !


VOIR L'ETUDE