Accueil > Actualités > Medecines alternatives > Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?


L’aromathérapie est une méthode de soins qui utilise les extraits aromatiques des plantes : essences et huiles essentielles. Les huiles essentielles sont des substances volatiles non grasses sécrétées par les plantes aromatiques (lavande, eucalyptus, thym…). Elles sont constituées d’un mélange souvent complexe de molécules organiques.


L’aromathérapie repose sur l’odorat et son impact émotionnel, particulier à chaque personne.


Son action principale alléguée est la stimulation des défenses naturelles de l’organisme.

 

Dans l’arsenal thérapeutique, l’aromathérapie est presque toujours associée à la phytothérapie (qui utilise la plante entière), dont elle est une des branches. À ce jour, aucune preuve scientifique n’étaye cette action stimulante dans le cadre d’essais thérapeutiques standardisés.

 

Il n’est donc jamais question de remplacer les médicaments allopathiques (thérapeutique scientifiquement prouvée) par des huiles essentielles.

 

Quand utiliser l’aromathérapie ?


Plus que de traiter les maladies, l’aromathérapie propose d’améliorer le sentiment de bien-être. La composition (ingrédients) du produit, son dosage (formule, quantités) en huiles essentielles conditionnent l’effet escompté.

 

Un grand nombre de préparations peuvent viser une seule affection.

 

Pour établir chaque prescription, il faut tenir compte notamment du caractère allergène des éléments qui composent le mélange d’huiles, de la sensibilité du patient et de son contexte médical : maladies cardio-vasculaires, prise de bêtabloquants


L’automédication sans connaissance approfondie de la spécialité est dangereuse.


L'aromathérapie
Conseils pratiques


Comment utiliser l’aromathérapie ?

 

  • Les huiles essentielles se présentent sous forme d’onction (dissolution dans une huile), de crème ou de lotion (émulsion d’huile dans l’eau) pour l’usage externe : en particulier pour créer des lotions de massage.
  • Pour l’administration orale (par la bouche), les essences sont dispersées dans du miel, dans de l’huile alimentaire ou  simplement sur un sucre.
  • La préparation en gélules est possible et certaines thérapeutiques réservées au corps médical se présentent sous forme de suppositoires (antiinfectieux).
  • Les huiles essentielles peuvent être inhalées sous forme de vapeurs (dans l’eau chaude) ou ajoutées à l’eau du bain.


L’aromathérapie est une médecine à utiliser avec une grande prudence. Le thérapeute doit justifier de compétences scientifiques : il doit connaître les molécules contenues dans une huile essentielle et les autres constituants d’un soin ou d’un produit.

 

Y a-t-il des effets secondaires de l’aromathérapie ?


Selon l’Afssaps (mai 2008) : « Les huiles essentielles devraient être utilisées avec prudence car elles peuvent être toxiques et provoquer des effets indésirables du fait de leur passage à travers la peau et de leur impact sur l’organisme. »


Les huiles essentielles peuvent être neurotoxiques (atteinte du système nerveux), abortives (elles peuvent provoquer des avortements) et fréquemment photosensibilisantes (elles peuvent déclencher une atteinte de la peau exposée si peu que ce soit au soleil) : ce dernier cas est illustré abondamment par les huiles essentielles d’agrumes, en particulier la bergamote.

Elles peuvent aussi brûler la peau si on ne les dilue pas correctement (hors toute exposition solaire).


À fortes doses, elles peuvent entraîner des intoxications à cause de la très grande variété des molécules naturelles qu’elles contiennent : alcools, terpènes, phénols, cétones, aldéhydes, méthyléthers… Cette variété de composants dépend elle-même des variétés d’un même végétal.

 

 La prudence s’impose.


CATEGORIE : autres-therapies