Accueil > Actualités > Medecines alternatives > Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

 
L’homéopathie est une méthode thérapeutique issue du « principe pharmacologique de similitude ».

 

En clair : une substance peut être à la fois toxique et thérapeutique. Elle est toxique en provoquant, chez un sujet sain, un ensemble de symptômes analogues (de homéo : identique) à ceux présentés dans une maladie.

 

Elle devient thérapeutique quand elle est confrontée aux causes de ces mêmes symptômes chez un sujet atteint de cette maladie.

 

Vulgairement, on dit soigner « le mal par le mal ». Mais pour soigner, ces substances doivent perdre leur toxicité, elles sont (donc) réduites à des doses très faibles dites infinitésimales après plusieurs manipulations (dilutions) successives.

 

Comment sont fabriqués les médicaments homéopathiques ?

 
Les préparations homéopathiques sont fabriquées à partir de substances ou compositions appelées « souches » et selon trois principes :


1. Le principe de similitude signifie que des produits normalement toxiques à forte dose chez un sujet sain peuvent soigner, à très petites doses, un individu malade.


2. Le principe de dilution repose sur l’idée qu’il suffit de diluer, par des opérations successives, le produit à l’origine toxique, afin qu’il ne reste que des doses infinitésimales dans lesquelles ne subsiste aucun toxique du produit de départ.


3. Les dynamisations sont des agitations violentes que subissent les dilutions successives. Elles sont censées amplifier l’action du produit même s’il ne reste plus vraiment de molécule identifiable après toutes ces dissolutions.

 

En France, on utilise 2 500 souches provenant des trois règnes naturels : animal, végétal ou minéral. Les teintures mères (à la base des dilutions successives) sont obtenues par macération de plantes stabilisées (plus rarement desséchées) dans de l’alcool.


Les dilutions homéopathiques sont véhiculées par un substrat liquide (eau ou alcool : gouttes, ampoules buvables) ou solide (granules, doses, comprimés, pommades).


L'homéopathie
Informations pratiques


Comment agissent les médicaments homéopathiques ?

 

En homéopathie, les symptômes propres à chaque malade sont plus importants que les symptômes spécifiques à une maladie. Ainsi, le choix d’un médicament homéopathique nécessite une individualisation poussée du diagnostic. Parmi les symptômes présentés par un malade, certains déterminent une maladie (signes pathognomoniques) et d’autres résultent de la réaction personnelle du malade.


Une fois le diagnostic de la maladie établi, les médicaments doivent donc correspondre spécifiquement à un malade dans « sa » maladie. D’ailleurs, il s’agit souvent de « préparations » (comportant plusieurs souches, différentes selon les malades) commandées à un laboratoire fabricant de médicaments homéopathiques.

 

Par exemple, un médicament pour un malade dépressif soigné pour un rhume ne contient pas toutes les mêmes souches pour le rhume qu’un médicament destiné à soigner le même rhume mais chez un malade hyperactif.


Cependant, pour certains symptômes ou dans certaines affections, les mêmes médicaments homéopathiques sont utilisés systématiquement, au-delà du principe d’individualisation.

 

Attention

 

Les médicaments homéopathiques peuvent être responsables d’effets indésirables.

 

Ils peuvent interagir avec d’autres médicaments. La prise doit être signalée au médecin dans le cas d’une prescription ou de symptômes inhabituels.


CATEGORIE : autres-therapies