Accueil > Actualités > Systeme francais de sante > Comment devient-on pharmacien ?

Comment devient-on pharmacien ?

Comment devient-on pharmacien ?

 

Les pharmaciens sont formés en faculté. Ils peuvent exercer plusieurs métiers en fonction de l’orientation de leurs études : la dispensation des médicaments (en officines de ville ou en établissements hospitaliers), la distribution en gros, l’industrie pharmaceutique, les analyses de biologie médicale, la recherche. La profession s’organise autour du diplôme d’État de Docteur en pharmacie et, pour certains, par l’inscription à un organisme commun : l’Ordre des pharmaciens.
 
Quelles sont les études à suivre ?

 

Une réforme des Etudes de Santé est actuellement en cours. L'instauration d'une première année commune aux Etudes de Santé (Pharmacie, Médecine, Odontologie et Maïeutique) est prévue à la rentrée universitaire 2010.


Cette première année dite "L1 Santé" comprendra un enseignement commun aux 4 spécialités et des enseignements spécifiques pour chacune de ces spécialités. Les étudiants auront la possibilité de suivre tout ou partie des enseignements et donc de s'inscrire aux concours correspondants qui seront distincts (avec la possibilité s'ils le souhaitent de s'inscrire aux 4 concours). Les modalités précises d'inscription et d'enseignement seront connues ultérieurement.

 

A l’heure actuelle, les études de pharmacie sont dispensées dans des unités de formation et de recherche (UFR) de pharmacie. Elles sont ouvertes aux candidats titulaires du baccalauréat français ou d’un titre admis en dispense, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires. Les candidats étrangers doivent justifier d’un diplôme sanctionnant une formation d’un niveau équivalent. Les études de pharmacie durent au minimum six ans.

 

Elles se déroulent en trois cycles, comprenant chacun deux années, à l’exception de l’internat qui se déroule sur quatre ans. Elles comportent des cours théoriques et des enseignements dirigés, mais aussi de nombreux enseignements pratiques, des stages hospitaliers et en milieu professionnel. La formation comprend des matières telles que la chimie, les mathématiques, la physique ou les sciences de la vie. À la fin de la première année, un nombre limité d’étudiants est autorisé à passer en deuxième année. Ce nombre est déterminé réglementairement chaque année : c’est le numerus clausus.

 

Pour être admis en sixième année, l’étudiant doit valider les enseignements du trimestre de synthèse et deux ou trois unités de valeur, choisies par lui en fonction de l’activité professionnelle vers laquelle il se dirige, puisque les étudiants doivent se spécialiser : ils optent pour l’officine ou l’industrie pharmaceutique.

 

La sixième année du cycle court comprend :


– un enseignement de pratique professionnelle (stage) de six mois ;
– des enseignements théoriques, dirigés et pratiques ;
– la préparation et la soutenance de la thèse, dont le sujet est de préférence en rapport avec l’activité de l’étudiant pendant son stage de pratique professionnelle.

 

L’internat débouche, comme le cycle court, sur le diplôme d’État de Docteur en pharmacie, mais aussi sur un diplôme d’études spécialisées (DES) qui détermine le secteur d’activité du futur pharmacien. Les titulaires d’un DES peuvent préparer, en un an, un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC).
 
Quelles formations après le diplôme ?

 

L’accès à l’internat est subordonné à la réussite au concours organisé tous les ans au mois de mai, pour chacune des deux zones géographiques, le Nord et le Sud.


Après la réussite au concours, les internes peuvent choisir entre la biologie médicale (pour les internes qui souhaitent exercer dans les laboratoires d’analyses), la pharmacie hospitalière, la pharmacie industrielle et biomédicale ou la pharmacie spécialisée (pour ceux qui souhaitent se diriger vers la recherche).

 

Les universités proposent des Master de recherche (M1 et M2) en matière de pharmacologie, de systèmes moléculaires, de mécanismes d’action des médicaments… Les Master professionnel (M1 et M2) permettent de se spécialiser dans des domaines tels que la cosmétologie, le marketing du médicament ou le contrôle des médicaments.

 

Par ailleurs, des écoles de commerce délivrent aussi des formations spécialisées :


– management médical et marketing pharmaceutique ;
– management de l’industrie pharmaceutique.


CATEGORIE ; mon-pharmacien