Accueil > Actualités > Fin de vie > Puisque cela doit bien s'arrêter un jour...

Puisque cela doit bien s'arrêter un jour...


Le rapport de l’observatoire national de la fin de vie rectifie un certain nombre d’idées reçues : si la France reste l’un des pays européens où l’on meurt le plus à l’hôpital, la proportion est stable (60%) de même que celle des personnes qui décèdent à leur domicile (25%). Mais seulement un tiers des personnes qui meurent  dans un établissement de soins bénéficie de soins palliatifs alors que ces traitements pourraient bénéficier à deux fois plus de gens. Par ailleurs, deux français sur trois ignorent encore qu’il existe une loi contre l’acharnement thérapeutique et les professionnels de santé ont beaucoup de et les professionnels de santé ont beaucoup de mal à évoluer. Des progrès restent donc d’autant plus à faire pour leur formation et la recherche que nous serons de plus en plus nombreux à mourir de plus en plus vieux, ce qui est quand même appréciable ! Trouvez l’hôpital ou la clinique offrant des possibilités de soins palliatifs avec le moteur de recherche Les Bons Choix Santé !

 

VOIR LE RAPPORT