Accueil > Actualités > Chirurgie > Panorama des hospitalisations de court séjour

Panorama des hospitalisations de court séjour


Le panorama 2012 des établissements de santé récemment publié par la DREES rend compte des évolutions intervenues depuis 1998. Près de 11 millions de personnes, soit une personne sur six, sont hospitalisées au moins une fois chaque année, dans une unité de soins de courte durée de médecine, chirurgie, obstétrique ou odontologie (MCO) au sein d’un établissement hospitalier public ou privé français. Elles représentent environ 16 millions de séjours. Ce sont les enfants de moins d’1 an et les personnes âgées de 75 ans ou plus qui présentent les risques d’hospitalisation les plus élevés. Les taux d’hospitalisation féminins sont plus faibles que les taux masculins, sauf entre 15 et 44 ans du fait des séjours liés à la maternité. Les hospitalisations de moins de 24 heures (ambulatoires) continuent de se développer (38%) et la durée des autres séjours de raccourcir (entre une et une demi-journée selon l’âge). Deux groupes de causes de recours à l’hospitalisation prédominent. Ce sont, d’une part, les motifs de recours autres que les maladies ou traumatismes, tels que la surveillance, les bilans ou la prévention (15%) et, d’autre part, les maladies de l’appareil digestif (14%). Pour les hommes, les maladies de l’appareil circulatoire (11%) demeurent la troisième cause d’hospitalisation et les tumeurs, la quatrième (9%). Les séjours pour traumatismes arrivent en cinquième position (8%) avant les séjours pour maladies du système ostéo-articulaire (6%) et les maladies de l’appareil respiratoire (6%). Pour les femmes, ce sont les tumeurs qui occupent la troisième place (8%) avant les maladies de l’appareil circulatoire (8%). Les maladies du système ostéo-articulaire (8%) occupent la cinquième place et devancent les traumatismes (7%) et les maladies de l’appareil génito-urinaire (7%).


VOIR L'ETUDE DE LA DREES