Accueil > Actualités > Fin de vie > Le deuil peut tuer

Le deuil peut tuer


Le deuil provoque souvent chez les plus proches parents, surtout dans les 6 premières semaines mais aussi jusqu'à la fin du 6e mois, une augmentation de la morbi-mortalité d’origine principalement cardiovasculaire. Une étude australienne menée sur 80 endeuillés et publiée dans l’édition de novembre de l’American Journal of Cardiology permet de comprendre comment. Durant  la phase aiguë de deuil, par rapport au groupe contrôle, les chercheurs ont constaté une augmentation de la fréquence cardiaque, une diminution de sa variabilité ainsi que des troubles du rythme. Une part de ces phénomènes persistait bien qu’atténuée au 6e mois. Or, une accélération de la fréquence cardiaque constitue un facteur de rupture de plaque et la diminution de sa variabilité augmente le risque de mort subite en abaissant le seuil de fibrillation ventriculaire. Un deuil dans la famille devrait donc conduire à une visite chez le cardiologue pour faire le point. Et si vous en cherchez un, notre moteur de recherche le trouvera près de chez vous et dans la fourchette de prix qui vous convient.


VOIR L'ETUDE