Accueil > Actualités > Psy > Ménopause et troubles cognitifs

Ménopause et troubles cognitifs

Une étude de l'Université de Rochester, publiée dans l’édition du 2 janvier de la revue Menopause de la North American Menopause Society porte sur les problèmes de mémoire que rencontrent de nombreuses femmes à la quarantaine et à la cinquantaine à l’approche de et durant la ménopause. 117 femmes ont passé une série de tests pour évaluer leurs capacités cognitives (6 critères) qui ont aussi été rapprochées des symptômes tels que les bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, la dépression et l'anxiété et des niveaux d'œstrogène mesurés par prélèvement sanguin. Quatre stades ont été comparés: la période de fin de reproduction, le début et la fin de période de transition ménopausique et après la ménopause. Les principaux résultats sont que les femmes à un stade précoce de la ménopause ont de moins bons résultats sur les mesures de l'apprentissage verbal, la mémoire verbale et des habiletés motrices que les femmes dans les stades avancés de transition et de fin de reproduction et que les symptômes comme les troubles du sommeil, la dépression et l'anxiété n'ont pas de lien avec les problèmes de mémoire. Le déclin cognitif pendant la période de transition est donc un processus non linéaire, indépendant des autres manifestations de la ménopause et transitoire.


VOIR L'ETUDE