Accueil > Actualités > Maladies chroniques > Restauration rapide et mauvaise santé

Restauration rapide et mauvaise santé


Sans qu'il soit besoin d'ingurgiter les quantités astronomiques de hamburgers que s'administre le héros de Supersize Me, la fréquentation régulière des établissements de restauration rapide semble suffire à porter atteinte à la santé, en tous cas à celle des plus jeunes. Les enfants et les adolescents qui consomment de la nourriture de fast-food ont, en effet, un risque accru de souffrir d'asthme sévère, de rhinite allergique et d'eczéma, selon une étude publiée par la revue Thorax, réalisée par l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande sur 319.000 adolescents de 13 à 14 ans et 181.000 enfants de 6 à 7 ans lancée en 1991 et impliquant une centaine de pays au total. Le fast-food était le seul type de nourriture associé à une aggravation des symptômes dans les deux groupes d'enfants quel que soit le pays, le niveau social ou le sexe. Trois repas ou plus de ce type par semaine augmenteraient le risque d'avoir un asthme sévère de 39% chez les adolescents et de 27% chez les enfants. La consommation de fruits trois fois ou plus par semaine semble, en revanche, avoir un effet protecteur, avec une réduction de la gravité des symptômes de 11% chez les adolescents et de 14% chez les enfants. Les chercheurs précisent qu'il ne s'agit pas d'un lien de cause à effet, mais d'une association statistique. Et si vous cherchez un nutritionniste, un dermatologue ou un pneumologue près de chez vous, n'oubliez pas notre moteur de recherche!


VOIR L'ETUDE