Accueil > Actualités > Cancer > Plusieurs milliers de surtraitements du cancer de la prostate chaque année

Plusieurs milliers de surtraitements du cancer de la prostate chaque année



Alors que l'utilisation généralisée du dosage de PSA a conduit à une plus grande précocité des diagnostics, une étude conduite par des chercheurs de l’INSERM sur environ 1850 patients confirme la fréquence des surtraitements du cancer de la prostate en France qui concerneraient près de 4 000 personnes victimes potentielles de leurs effets indésirables (impuissance et incontinence). Les auteurs ont distingué différents stades de la maladie (T1 et T2) et différents surtraitements (potentiel/avéré). Les patients en surtraitement potentiel sont ceux dont l’espérance de vie théorique était inférieure à l’espérance de vie avec cancer notamment du fait de comorbidités et ceux en surtraitement avéré sont ceux qui avaient effectivement été traités (prostatectomie ou radiothérapie).Entre 30,8% et 62,5% de des patients atteints de tumeurs au stade T1 recevant une radiothérapie étaient surtraités, les chiffres sont beaucoup plus faibles en ce qui concerne les patients au stade T2 et beaucoup plus forts en cas de comorbidités. Cette étude portait sur des patients diagnostiqués en 2000 alors que les données plus récentes (2008) montrent un accroissement significatif de la part des patients diagnostiqués au stade T1. Une estimation probablement conservatrice donc des surtraitements. Vous cherchez un chirurgien urologue ou voulez tous savoir de l'établissement dans lequel exerce le vôtre? Notre moteur de recherche est à votre disposition!


VOIR L'ETUDE