Accueil > Actualités > Divers > Activité sexuelle et revenu

Activité sexuelle et revenu



Avoir des relations sexuelles tarifées ou coucher avec sa patronne ou son patron pour obtenir de l’avancement n’est peut-être pas le seul moyen d’améliorer son ordinaire en faisant l’amour. En effet, selon une improbable étude anglo-gréco-allemande étude de l’Université d’Anglia, publiée par un Institut de recherche sur le travail IZA basé à Bonn, l'activité sexuelle est positivement corrélée au salaire d'un individu surtout entre 25 et 50 ans. Menée sur 7.500 foyers grecs, l’étude met en lumière un gain de 5%, au-delà de 4 rapports sexuels par semaine indépendamment du temps de travail, du niveau d’études des convictions religieuses ou de l’orientation sexuelle. A l’inverse, l’abstinence est associée à une baisse de 3% du salaire. Mais on ne peut malheureusement en inférer une causalité sexe/salaire ! L’activité sexuelle est associée à la santé, à l’endurance, au bien-être et à de saines habitudes alimentaires qui favorisent une plus grande productivité et donc de meilleurs revenus (enfin si l’économie néo-classique est vérifiée dans les faits). Vous cherchez un généraliste qualifié en sexologie ? Notre moteur de recherche le trouvera pour vous !


VOIR L'ETUDE


VOIR LES 22 GENERALISTES QUALIFIES EN SEXOLOGIE EN ILE DE FRANCE