Accueil > Actualités > Prix des soins > La statistique est l'art du mensonge (3)

La statistique est l'art du mensonge (3)


Selon une étude menée par l'UFC-Que Choisir , les dépassements d’honoraires des pédiatres, des ophtalmologistes et des gynécologues et obstétriciens de secteur 2 auraient augmenté de 1,7 % entre juillet 2012 et juin 2013, soit deux fois plus que l'inflation sur la même période. Pour son étude, l'association est allée récupérer les données de ces trois spécialités sur le site Ameli-direct. Les hausses constatées seraient  même de 7% pour les pédiatres, dont le montant moyen de dépassement passerait de 17 à 18,20 euros.   L'UFC réclame un plafonnement des dépassements à 40% du tarif opposable et la fermeture de l'accès au secteur 2 car les deux tiers des jeunes médecins optent pour celui-ci alors qu’il ne représente qu’un départ à la retraite sur deux.  De son côté, la Sécu soutient que les dépassements d'honoraires sont légèrement en recul de 1,2 % au premier semestre 2013 par rapport à la même période de 2012. Le taux moyen de dépassement en secteur 2 est passé de de 57 à 56 %. Pour les pédiatres, la baisse a été de 1,4 %, pour les gynécologues, de 2,7 % et pour les ophtalmologistes, de 1,7 %. La Sécu critique les erreurs méthodologiques qui auraient été commises par l’UFC. Qui croire ? La Sécu qui a un intérêt évident à présenter un tableau flatteur de sa « lutte » contre les dépassements ? L’UFC qui en est réduite à pomper de manière artisanale un site ? Pas moyen de le savoir tant que la Sécu ne communiquera pas les données au public et s’arrogera abusivement le monopole du commentaire informé. La statistique est l’art du mensonge et la Sécu a déjà donné de multiples exemples de son savoir -faire en la matière (Cf. son bilan de Sophia). De toute façon, seul LBCS permet de choisir son médecin ou son hôpital en fonction de sa cherté!


VOIR LE DOSSIER DE L'UFC

VOIR LA REPONSE DE LA CNAMTS