Accueil > Actualités > Medicaments > La rente des pharmaciens

La rente des pharmaciens

La dernière enquête de la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) menée au printemps 2013 dans 31 départements constate des écarts de prix allant du simple au quadruple sur six médicaments non pris en charge par la sécu dans 528 pharmacies:

 

Le moins cher

Le plus cher

Synthol : 225 ml

2,95 €,  Durtol (63)

6,95 €, Paris 18

Maalox : boite de 12 sans sucre

1,99 €, Paris 6 

6,90 €,  Thionville

Actifed rhume, boite de 15

2,90 €, Rennes

7,70 €, Paris 12



Bien qu'obligatoire depuis plus de dix ans, l'affichage des prix de manière lisible pour les médicaments sans ordonnance en libre-service ou derrière le comptoir et la tenue à jour d'un catalogue de prix pour les médicaments avec ordonnance, mais non remboursables, ne sont toujours pas respectées. Plus de la moitié des pharmacies n'avaient pas de catalogue et plus de 10 % ont refusé de communiquer les prix aux enquêteurs. La politique de prix des officines est plus liée à leur volume de vente qu'à leur appartenance à un groupement et les prix peuvent varier pour des officines situées dans une même rue. Enfin, les prix pratiqués sur internet sont d’autant moins intéressants qu’ils sont grevés par les frais de port. Et notre ministre – qui est surtout celle des pharmaciens – a eu la bonne idée d’empêcher la vente en grande surface qui se pratique pourtant couramment à l'étranger…mais la France n'a de leçon à recevoir de personne.


VOIR LES RESULTATS DETAILLES