Accueil > Actualités > Addictions > Les recos de la HAS pour l'arrêt du tabac

Les recos de la HAS pour l'arrêt du tabac


Alors que la quasi-totalité des personnes qui essaient d’arrêter de fumer échoue, la Haute Autorité de Santé (HAS) qui vient de publier ses recommandations de bonne pratique sur l’arrêt de la consommation de tabac, considère que le soutien et l’accompagnement par un médecin généraliste est le principal facteur de réussite d’un sevrage tabagique. Les traitements nicotiniques de substitution (patchs, gommes et comprimés à sucer, inhalateurs, sprays buccaux) sont recommandés en première intention, en complément d'un suivi psychologique d’abord hebdomadaire, puis mensuel pendant trois à six mois. La varénicline ou le bupropion ne sont recommandés qu’en deuxième intention du fait de leurs effets psychiatriques indésirables. La cigarette électronique n’est pas recommandée car son efficacité et son innocuité n’ont pas été suffisamment évaluées mais son utilisation chez un fumeur qui a commencé à vapoter et qui veut s’arrêter de fumer ne doit pas être découragée. Les autres méthodes notamment non pharmacologiques (activité physique, acupuncture, hypnothérapie) ne sont pas efficaces pour l’arrêt du tabac. Vous chercez un généraliste qualifié en traitement des addictions? Notre moteur de recherche vous permettra de le trouver !


VOIR LES RECOS


VOIR LES 85 GENERALISTES DE SECTEUR 1 QUALIFIES ADDICTIONS EN FRANCE