Accueil > Actualités > Prix des soins > Bullshit et dépassements

Bullshit et dépassements


Le contrat d’accès aux soins (CAS)  n’a pas permis d’enrayer l’augmentation globale des dépassements contrairement à ce que claironnaient il y a encore peu de temps la ministre et le directeur général de la sécu ! Si le taux moyen des dépassements est en baisse, leur montant total a continué d’augmenter, selon l’observatoire citoyen des restes à charge en santé créé par le CISS, « 60 millions de consommateurs » et la plateforme d’assureurs complémentaires Santéclair. Plus de 2,8 milliards d’euros ont été facturés aux patients au-delà des tarifs Sécu en 2014, soit 6,6 % de plus qu’en 2012. Si les dépassements des généralistes qui n’en représentent qu’une part minime (environ 300 millions d’€) ont diminué, ceux des spécialistes ont fortement augmenté pour atteindre les 2,5 milliards d’€. Le nombre de praticiens autorisés à appliquer des dépassements continue de progresser et le CAS, mis en place en décembre 2013 et signé par quelque 11 400 praticiens, et qui était supposé contenir les dépassements a en réalité multiplié ceux-ci  en autorisant plus de 3 000 praticiens en secteur I à en pratiquer ! Le CAS a en effet constitué un effet d’aubaine pour nombre de spécialistes (radiologues, anesthésistes...) qui bénéficient à la fois d’une prise en charge de leurs cotisations sociales et de la possibilité de facturer des honoraires relativement élevés. Plus que jamais pour éviter les médecins les plus onéreux, notre moteur de recherche est indispensable car il permet de choisir son médecin ou son dentiste en fonction de ses honoraires et de bien d'autres choses encore !


TROUVER UN MEDECIN

VOIR LA SOURCE