Accueil > Actualités > Addictions > Un verre ça va plus (pour les femmes)

Un verre ça va plus (pour les femmes)



Si le risque de maladies induites par une consommation commence dès la première cigarette, pour l’alcool, les résultats sont plus contrastés. Si une consommation modérée semble apporter des bénéfices sur le plan cardiovasculaire, elle semble accroître le risque de certains cancers. C’est du moins la conclusion d’une étude américaine publiée par le Bristish Medical Journal qui a porté sur 90 000 femmes et 50 000 hommes suivis pendant une trentaine d’années. 20 000 et 7 500 cas de cancers ont été diagnostiqués chez ces femmes et ces hommes. Les consommatrices modérés et les consommateurs modérés qui sont en outre fumeurs (10 ou 20g d’alcool pur par jour) ont un léger sur-risque de cancer. En revanche, les femmes ont un sur-risque, notamment de cancer du sein, dès le premier verre d’alcool quotidien et indépendamment de leur statut tabagique.

Vous chercher un médecin généraliste et addictologue? Notre moteur de recherche vous permettra de trouver le plus proche de chez vous et le moins cher!


VOIR L'ETUDE