Accueil > Actualités > Medecine esthetique > Définition de l'hallux valgus

Définition de l'hallux valgus

Définition de l'hallux valgus


L’hallux valgus, souvent appelé « oignon » par association, est en fait une déviation du gros orteil du pied vers l’extérieur. Fréquemment, la tête du premier métatarse est proéminente et réalise ce qu’on appelle l’oignon.

L’oignon peut devenir inflammatoire et autoentretient la déformation : l’angle de la déviation s’accentue, avec des répercussions sur l’ensemble des autres doigts du pied (deuxième orteil en griffe, formation d’un cor…).

Douleur et infection peuvent venir aggraver l’hallux valgus et l’oignon.

 

Risques et origines des hallux valgus

 

5 à 10 % des Français seraient touchés par l’hallux valgus.

Les femmes entre 40 et 50 ans y sont plus sujettes, avec des douleurs, des difficultés à se chausser et une déformation de l’avant-pied.

Les hommes et les enfants sont plus exceptionnellement atteints (ratio de 1 homme pour 30 femmes).
Des facteurs génétiques de forme du pied (un avant-pied large ou un pied avec un premier orteil long appelé pied égyptien), le port de certaines chaussures (talons, bouts pointus…) ou enfin l’âge et la ménopause favorisent l’hallux valgus et l’oignon.

 

Causes et mécanismes de l'hallux valgus

 

Plusieurs facteurs se conjuguent pour aboutir à une déformation :

 

Prédisposition héréditaire

Une prédisposition héréditaire fait le lit de l’hallux valgus, avec un angle entre le premier et le deuxième métatarse augmenté.

 

Chaussures mal adaptées

L’hallux valgus est aggravée par des chaussures mal adaptées ou une mauvaise technique de marche.

 

Le frottement et l’inflammation

Le frottement et l’inflammation générés créent une voussure au niveau de l’articulation ; cette inflammation accentue l’angulation et la déformation.


Comment se manifeste l'hallux valgus ?


L’hallux valgus est visible en regardant ses pieds : le gros orteil est dévié vers l’extérieur, avec un ongle situé dans un axe différent des autres ongles. La voussure ou enflure est le siège d’une inflammation au niveau de l’articulation de base du gros orteil.
La peau en regard est épaissie et durcie. La peau est rouge, luisante au point d’appui avec les chaussures.
L’hallux valgus aboutit à un gros orteil qui pousse les orteils voisins, avec à terme un chevauchement des deux orteils : cors, ampoules et donc douleurs sont fréquents.
Des complications peuvent également survenir avec des orteils en griffes, une véritable arthrose gênant la marche et des infections aux zones de frottement.

 

Avec quoi ne faut-il pas confondre l'oignon ou hallux valgus ?


Il ne faut pas confondre les déformations du pied liées à d’autres causes avec l’hallux valgus.

En effet, des paralysies, des traumatismes ou une arthrite peuvent aussi déformer le pied. Un appareillage et/ou une rééducation permettent d’améliorer marche et symptômes.

 

Y a-t-il une prévention possible à l'hallux valgus ?


La prévention passe par le port de chaussures adaptées au pied (taille, bout large et rond, en alternant petits talons et chaussures plates). L’utilisation de coussinets protecteurs peut contribuer à ralentir la progression d’un oignon.
Des soins de pédicurie soulagent et préviennent les symptômes, de même que des exercices d’étirements et des massages.


Hallux valgus : à quel moment consulter ?


Il est souhaitable de consulter précocement, avant le stade de handicap ou de complication.

À un stade précoce de l’oignon, changer de chaussures ou corriger une technique de marche peut suffire à enrayer le cercle vicieux.

À un stade plus évolué, les traitements seront plus lourds et parfois moins efficaces.

 

Que fait le médecin face à un oignon ?


Le médecin confirme le diagnostic cliniquement.

Il va également éliminer les causes neurologiques ou traumatiques de l’hallux valgus. Grâce à la radiographie du pied, les angulations sont mesurées et les répercussions sur l’ensemble du pied visualisées : le stade d’hallux valgus peut être déterminé (stades 1 à 3), ainsi que le traitement.
Un simple appareillage orthopédique peut être proposé par un podologue/pédicure médical ; il s’agit d’une coquille protectrice pour oignons qui réduit la friction et la pression. Des produits amortissants ou à base de gel sont disponibles et jouent le même rôle.
Les médicaments antiinflammatoires soulagent lors des poussées inflammatoires et douloureuses et parfois, la chirurgie est proposée. L’opération tend à réaligner le gros orteil en intervenant sur les muscles, les tendons et les capsules articulaires, ou directement sur l’os (ostéotomie).

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


En cas de symptômes douloureux et d’inflammation de l’articulation, la pose de glace peut temporairement soulager, en attendant par exemple une prescription d’antiinflammatoires et un traitement causal.