Accueil > Actualités > Cancer > Définition de l’hormonothérapie

Définition de l’hormonothérapie

Définition de l’hormonothérapie

 

Pour se multiplier, les cellules cancéreuses exploitent des ressources qui sont aussi utilisées par les cellules normales de l’organisme. Ainsi, les hormones sexuelles constituent l’un des « carburants » privilégiés de certaines tumeurs : les hormones féminines, estrogènes et progestérone, sont utilisées par certaines tumeurs du sein ou de l’utérus. La testostérone, hormone masculine, est quant à elle impliquée dans le développement du cancer de la prostate. On parle de tumeurs hormonodépendantes.
Il est possible de freiner le développement de cette catégorie de tumeurs en les empêchant d’utiliser les hormones. Cette approche thérapeutique est nommée hormonothérapie.

 

Comment marche l’hormonothérapie ?

 

Les hormones agissent sur les cellules tumorales en se fixant à leur surface sur des récepteurs spécifiques. Cette fixation déclenche une cascade de réactions qui va favoriser la croissance tumorale.
L’hormonothérapie consiste à bloquer ce processus soit en empêchant la production des hormones impliquées, soit en les empêchent de se fixer sur les cellules tumorales, soit encore en interrompant la cascade de réactions qu’elles déclenchent.

 

Le traitement par hormonothérapie en pratique

 

Avant d’envisager un tel traitement, des cellules tumorales sont analysées afin de vérifier qu’elles présentent bien des récepteurs hormonaux. Dans le cas contraire, le traitement par hormonothérapie n’est pas envisageable car la tumeur n’est pas dépendante des hormones.
L’hormonothérapie est un traitement oral ou injectable selon le type de médicament utilisé. Il est administré seul ou en combinaison avec d’autres traitements.

 

Les effets secondaires des hormonothérapies

 

Les hormonothérapies peuvent entraîner des effets secondaires tels que des bouffées de chaleurs, une baisse de la libido, un arrêt des cycles menstruels, des troubles de l’érection…