Accueil > Actualités > Maladies chroniques > Cirrhoses hépatiques : définition

Cirrhoses hépatiques : définition

Cirrhoses hépatiques : définition

 

Les cirrhoses hépatiques sont des maladies chroniques du foie qui provoquent la destruction de ses cellules (ou hépatocytes). Les cirrhoses sont donc des maladies graves puisqu’à terme le foie est remplacé par une fibrose qui ne lui permet pas d’assurer ses fonctions. Plusieurs origines des cirrhoses hépatiques sont retrouvées : la cirrhose alcoolique est la plus fréquente, les hépatites arrivent en deuxième position puis d’autres maladies rares (cirrhose biliaire primitive, hémochromatose…).
 

Risques et conséquences des cirrhoses hépatiques


Les cirrhoses hépatiques sont des maladies fréquentes. Leur fréquence en France est estimée à 2 000 à 3 300 cas par million d’habitants. Le nombre de décès est estimé à 15 000 chaque année, liés aux complications de la cirrhose (hémorragie digestive, infections, cancers…).
L’âge moyen du diagnostic est de 55 ans. Les principales causes sont l’alcool (50 à 75 %) et les hépatites (virus de l’hépatite C ou de l’hépatite B).

Causes et origines des cirrhoses hépatiques


Les causes les plus fréquentes sont l’alcoolisme chronique et les hépatites virales. Tous ces facteurs entraînent des lésions des tissus du foie aboutissant à une fibrose et à une destruction de l’architecture hépatique.
Chronologiquement, les premières lésions sont celles de stéatose hépatique réversibles, puis d’hépatite et de fibrose irréversible (stade de cirrhose).

 

Symptômes et signes de la cirrhose hépatique


Les cirrhoses hépatiques peuvent être totalement asymptomatiques, du moins au début de l’évolution. Elles font suite à une consommation alcoolique depuis de nombreuses années ou à une hépatite chronique.


L’augmentation de volume du foie peut être palpée sous les côtes à droite ; elle est parfois responsable de douleurs abdominales. Comme le sang n’arrive plus à circuler au travers du foie cirrhotique, il trouve d’autres voies pour remonter jusqu’au cœur (hypertension portale) : des veines apparaissent sur l’abdomen (circulation collatérale). D’autres symptômes généraux traduisent le retentissement du mauvais fonctionnement du foie sur l’organisme : fatigue, perte d’appétit, perte de poids… Cette insuffisance hépatique se remarque également au niveau des paumes de mains qui deviennent « couleur rouge » (on parle d’érythrose palmaire), du torse avec de petits angiomes en forme d’étoile et sur les ongles (ongles blancs).


À un stade plus avancé, des complications peuvent survenir comme une hémorragie digestive (liée à des varices dans l’œsophage), des œdèmes diffus (membres inférieurs, ascite au niveau de l’abdomen…).

 

Cirrhoses hépatiques
Prévention

Avec quoi ne faut-il pas confondre ?


Il ne faut pas confondre cirrhose et alcoolisme. D’autres causes comme les hépatites virales ou des maladies auto-immunes (cirrhose biliaire primitive…) provoquent une cirrhose.
De même, tout gros foie (hépatomégalie) n’est pas synonyme de cirrhose ; la stéatose, réversible, se manifeste également par une hépatomégalie.

 

Y a-t-il une prévention possible de la cirrhose ?


La meilleure prévention primaire (c’est-à-dire avant la cirrhose) reste l’abstinence alcoolique et la prévention des hépatites C (usage de drogues intraveineuses) et B (transmission sexuelle).


La vaccination contre l’hépatite B est largement recommandée par le calendrier vaccinal.
En cas de cirrhose avérée, il faut prévenir les infections bactériennes (soins buccodentaires, hygiène de la peau…). Toute infection doit être traitée très rapidement car elle peut entraîner la décompensation de la cirrhose.
Des vaccinations sont recommandées, comme celles contre l’hépatite A, l’hépatite B, la grippe et contre le pneumocoque.

Cirrhoses hépatiques
Préparer sa consultation

À quel moment consulter ?


Plus la maladie est diagnostiquée et traitée précocement, meilleures sont les chances de stabilisation (et pas de guérison car la cirrhose est irréversible). Chez l’alcoolique ou le patient porteur d’une hépatite chronique (C ou B), il est essentiel de contrôler la fonction hépatique régulièrement, voire de réaliser des examens pour vérifier l’absence de cirrhose.
En cas d’hémorragie digestive (vomissements de sang ou selles très noires), une hospitalisation en urgence est nécessaire (SAMU Centre 15).

 

Que fait le médecin ?


Le médecin va constater la présence de l’hépatomégalie en palpant l’abdomen ; il vérifiera aussi les autres signes orientant vers une cirrhose (angiomes, érythrose, circulation collatérale). Les antécédents orientent vers une cause possible : hépatite virale, alcool, hémochromatose génétique ou maladie auto-immune. Des signes de complications sont également recherchés : tremblements de l’encéphalopathie, signes d’hémorragie digestive…


Des examens biologiques (prise de sang) permettent à la fois de déterminer le stade de la cirrhose et son retentissement (coagulation, plaquettes…), mais aussi la cause (sérologies des hépatites, critères d’alcoolisme…).


Cependant, le diagnostic de cirrhose est porté uniquement sur des examens complémentaires spécialisés, comme la ponction biopsie hépatique (PBH). Il s’agit d’un prélèvement d’un petit morceau du foie pour analyse. D’autres tests sont possibles, notamment en cas d’hépatite C chronique (Fibrotest® et l’élastographie impulsionnelle ultrasonore).


L’échographie abdominale et l’endoscopie digestive (fibroscopie) recherchent quant à elles des complications de la cirrhose.
En cas de cirrhose non compliquée, le traitement est avant tout celui de la cause (consommation d’alcool, hépatite…) ou des facteurs associés (surpoids, diabète…). Certains médicaments servent à prévenir le risque d’hémorragie digestive en cas de varices œsophagiennes. Ces dernières nécessitent parfois une ligature endoscopique.

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Un accompagnement psychologique dans des réseaux de soins ou d’associations permet d’aider les malades, notamment ceux en situation de dépendance (alcool, drogues…).
Toute infection nécessite chez le cirrhotique une consultation rapide.

 

CATEGORIE : pathologies-et-symptomes

TAG : cirrhose hépatiques, foie