Accueil > Actualités > Vaccination
AVCCANCERCHIRURGIECOEURDIVERSMEDECINE ESTHETIQUEFIN DE VIEIVG-CONTRACEPTIONMALADIES CHRONIQUESMATERNITEPERSONNES AGEESPRIX DES SOINSPSYQUALITE DES SOINSREMBOURSEMENTSSYSTEME FRANCAIS DE SANTEVACCINATIONMEDICAMENTSADDICTIONSMEDECINES ALTERNATIVESSOMMEIL

Mortelle grippe

À la suite de la pandémie de grippe A H1N1 de 2009, on a recensés 18 500 décès dus à des cas d'infection H1N1 mais une étude récente laisse penser que chiffre pourrait minorer la réalité. Des chercheurs du monde entier  ont comparé les taux bruts de mortalité respiratoire associés à la pandémie de 2009 de grippe A de souche H1N1 et le surplus de décès liés à des maladies cardiovasculaires ou respiratoires pendant la pandémie dans cinq pays développés. Ils estiment que la pandémie de grippe A H1N1 de 2009 est responsable de 200 000 décès d'origine respiratoire et 80 000 décès supplémentaires d'origine cardiovasculaire.  80 % des décès d'origine respiratoire ou cardiovasculaire ont été observés chez les sujets de moins de 65 ans et 51 % sont apparus en Asie du Sud-Est et en Afrique. Cette estimation est 15 fois plus élevée que le nombre de décès ayant une confirmation biologique. La grippe doit être prise au sérieux! Faites-vous vacciner!


VOIR L'ETUDE


La grippe en 2012


Cette année, la grippe, dont le pic épidémique vient de s'achever avec moins de 110 cas pour 100 000 habitants sauf en Bretagne et Poitou-Charentes, a été significativement peu diffuse avec une incidence maximale inférieure à 600/100 000, sensiblement égale à l'année précédente,  mais significativement inférieure aux presque 900/100 000 d'il y a deux ans. Elle a également été moins virulente si l'on considère le nombre de passages aux urgences qu'elle a provoqués. L'âge médian des 1 100 000 personnes qui auraient consulté leur médecin est peu élevé 32 ans. La vaccination qui n'est prise en charge par la sécurité sociale que pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes présentant des pathologies graves leur aurait permis d'y échapper ou d'en être moins gravement affecté.  Et une mutuelle environ sur deux couvre le coût de ce vaccin quel que soit votre âge et votre condition ! Pour trouver la mutuelle complémentaire santé qui vous convient, n'hésitez pas à utiliser le moteur de recherche Les Bons Choix Santé !

VOIR LE BEH DU 11/04/2012 
VOIR LE POINT DU RESEAU SENTINELLES




La rougeole n'est pas bénigne

L’introduction du vaccin anti-rougeoleux dans le calendrier vaccinal en 1983 avait fait progressivement chuté le nombre de cas de 331 000 en 1986 et à 4 448 cas en 2004. En raison de la plus faible circulation virale, on a observé en parallèle une augmentation de l’âge moyen de survenue de la maladie, la proportion de cas de plus de 10 ans étant passée de 13 % en 1985 à 62 % en 2002. Depuis le 1er janvier 2008, il y a une réapparition préoccupante du virus : Pour l’année 2011, près de 15 000 cas ont été notifiés, dont 16 ont présenté une complication neurologique, 650 une pneumopathie grave et 6 sont décédés. Au cours des dernières semaines de décembre 2011, on note une augmentation du nombre de cas déclarés, sensiblement de même ampleur que celle observée fin 2009-début 2010, évoquant la survenue possible d’une 4e vague épidémique dans les semaines à venir. La vigilance s’impose donc pour en limiter l’ampleur, en veillant à la mise à jour du statut vaccinal des personnes réceptives avec 2 doses de vaccin, en particulier dans la population âgée de 15 à 30 ans. Si vous avez entre 15 et 30 ans et que vous n'êtes pas à jour de cette vaccination, vous feriez donc bien d'y mettre bon ordre et de demander à votre médecin de vous immuniser! Et pour en trouver un, vous pouvez consulter le moteur de recherche LBCS

Voir la source


Vaccination anti-grippale : Just do it (again) !

Près de 7 généralistes sur 10 sont favorables au vaccin anti-grippal et moins de 1 sur 10 lui est hostile

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0201738734766-les-medecins-reconcilies-avec-le-vaccin-antigrippal-248416.php

ROR: deux fois plutôt qu'une

La rougeole n’est plus uniquement une maladie contagieuse de l’enfance et touche désormais les jeunes adultes chez qui les complications liées (notamment pneumopathies et encéphalites) sont plus fréquentes. Depuis le début de l’épidémie en 2008, près de 22 000 cas ont été déclarés. Près du tiers des malades ont été hospitalisés et dix personnes en sont mortes. La protection optimale n’étant assurée qu’avec deux doses et les jeunes vaccinés avant 1998 ne l’ayant été qu’avec une seule, certains d’entre eux ne sont pas protégés. Or, les 15-30 ans ne se sentent pas concernée par la rougeole, toujours perçue comme « une maladie de l’enfance ».  Allez les mamans, vérifiez la situation de vos rejetons!
http://www.info-rougeole.fr/

Just do it!

Si votre indice de masse corporelle est supérieur à 30 (obésité) ou que vous êtes enceinte, vaccinez-vous contre la grippe saisonnière, c'est le haut conseil de la santé publique qui vous le recommande
voir le site  

Page précédente