Accueil > Actualités > Medecines alternatives
AVCCANCERCHIRURGIECOEURDIVERSMEDECINE ESTHETIQUEFIN DE VIEIVG-CONTRACEPTIONMALADIES CHRONIQUESMATERNITEPERSONNES AGEESPRIX DES SOINSPSYQUALITE DES SOINSREMBOURSEMENTSSYSTEME FRANCAIS DE SANTEVACCINATIONMEDICAMENTSADDICTIONSMEDECINES ALTERNATIVESSOMMEIL

Compléments alimentaires en cas de troubles de la mémoire : de quoi s’agit-il ?

Compléments alimentaires en cas de troubles de la mémoire : de quoi s’agit-il ?


Les compléments alimentaires en cas de troubles de la mémoire sont utiles lors des états de fatigue, de stress, de surmenage, de pression de la vie moderne, autant de facteurs qui affectent les performances de la mémoire immédiate : passages à vide, étourderies, perte d’objets, oubli de prénoms, de noms, trous de mémoire


Ces troubles de la mémoire sont souvent retrouvés à partir de la cinquantaine et avec l’avancée en âge, la vitesse de l’influx nerveux chargé de la transmission des informations au cerveau diminuant de 10 à 30 % à partir de 50 ans.


Ils peuvent survenir indépendamment d’une maladie dégénérative touchant le cerveau ou de complications liées à des accidents vasculaires cérébraux.

 

Bien nourrir le cerveau


Le cerveau a besoin d’oxygène et une activité physique régulière favorise l’oxygénation des cellules du cerveau.


Les compléments alimentaires en cas de troubles de la mémoire visent à fournir au cerveau les éléments nutritifs dont il a besoin, qui favorisent les échanges métaboliques dans les circuits des neurones.

 

Comment peut-on améliorer la mémoire ?


La mémoire peut être améliorée sur plusieurs plans :


– par un approvisionnement énergétique en apportant au cerveau son premier combustible : le glucose, fourni par l’alimentation avec les glucides simples (sucre et produits sucrés) et complexes (pâtes, riz, pain, pommes de terre…) ;

– en apportant des éléments toniques pour le cerveau : calcium et phosphore (lait et fromages), germe de blé, levure de bière et fruits secs ;
– en améliorant la circulation cérébrale, ce qui favorise une meilleure nutrition du cerveau, avec notamment le ginkgo biloba et la petite pervenche, qui ont un effet bénéfique sur la circulation cérébrale ;
– en améliorant les échanges entre les cellules cérébrales — perturbés en raison des subcarences liées à l’alimentation actuelle raffinée et industrielle — avec certains micronutriments :


• les vitamines A, C, E ainsi que certains oligoéléments comme le zinc, le sélénium qui ont des effets antioxydants (luttent contre le vieillissement des cellules) ;
• les vitamines B6, B9 et B12 qui participent au maintien des fonctions cognitives (mémoire, concentration, raisonnement) ;
• les huiles de poissons des mers froides, de première pression à froid, riches en DHA (acide gras dérivé des acides gras essentiels oméga-3) qui est un élément essentiel des membranes entourant les cellules nerveuses ;
• les phospholipides, éléments spécifiques des cellules cérébrales qui favorisent les échanges entre les neurones ;


– en stimulant le système nerveux avec des substances stimulantes comme le guarana (sorte de substitut du café) et le kola qui favorisent vigilance et concentration, et le ginseng qui améliore les capacités mentales.

 

Quelle est la place des compléments alimentaires ?


La prise de compléments alimentaires combinant des vitamines B6, B9, B12, du zinc et du sélénium, du gingko biloba, du guarana et de la DHA contribue à préserver la mémoire, la concentration et la vivacité intellectuelle.


La prise de compléments alimentaires riches en phospholipides peut aussi être indiquée en cas de troubles de la mémoire, notamment avec les formules à base de phosphatidylsérine (extrait de soja) qui est un des constituants majeurs des cellules cérébrales.

 

Compléments alimentaires : de quoi faut-il se méfier ?


Il faut se méfier d’un apport excessif en guarana et kola, qui entraîne les mêmes effets secondaires que le café.

CATEGORIE : complements-alimentaires

Qu'est ce qu'un complément alimentaire antistress ?

Qu'est ce qu'un complément alimentaire antistress ?

 

Les compléments alimentaires antistress peuvent faire appel :
– à des vitamines A, C, E ;
– aux vitamines du groupe B (B1, B2, B5, B6, B9) ;
– à certains sels minéraux et oligoéléments (magnésium, manganèse, cuivre…) ;
– à certaines plantes (ginseng, houblon, mélisse, lavande, valériane…) ;
– à certains acides aminés (comme le tryptophane) et aux peptides du lait ;
– à des acides gras essentiels de type oméga 3 et oméga 6.

 

Quelle est l’utilité des compléments alimentaires antistress ?


Les compléments alimentaires antistress peuvent être utiles :
– lors de périodes de surmenage, d’examens ou de stress prolongé qui favorisent une perte en sels minéraux ;
– lors de certaines déficiences nutritionnelles (alimentation déséquilibrée ou régimes trop restrictifs) qui se traduisent par une perte d’énergie, avec des signes de fatigue et de stress (irritabilité excessive, nervosité, troubles digestifs, troubles du sommeil, troubles de la mémoire…).

 

Quels effets peut-on attendre des compléments alimentaires antistress ?


Les vitamines A, C et E ont des propriétés dites antioxydantes (permettant de lutter contre l’oxydation des tissus) qui jouent un rôle important dans les réactions de défense de l’organisme. Attention à ne pas les prendre en excès, sous peine d’un effet inverse.

La vitamine C a aussi un effet tonique sur l’organisme.

 

Les vitamines du groupe B (B1, B2, B5, B6 et B9) interviennent dans le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides ainsi que du magnésium et facilitent leur bonne utilisation par l’organisme.

Le magnésium a une action relaxante sur l’organisme. Il aide à lutter contre la nervosité, l’irritabilité, les symptômes de spasmophilie et les troubles du sommeil.


Le manganèse, le cuivre, le sélénium et le zinc favorisent la résistance au stress.

Le ginseng est un stimulant physique et intellectuel. Il est déconseillé en cas d’insomnie.
Houblon, fleur d’oranger, tilleul, mélisse, lavande, camomille sont des plantes qui apaisent l’anxiété et facilitent l’endormissement.
Le tryptophane (acide aminé) et les peptides du lait ont une action bénéfique sur l’humeur et facilitent le sommeil.
Le pollen, riche en sels minéraux et vitamines B, est tonifiant, reminéralisant et désintoxiquant.
Les acides gras essentiels (huiles de colza, d’onagre, de pépins de raisin, de bourrache) ont un rôle bénéfique sur l’équilibre nerveux et aident à lutter contre l’irritabilité, l’anxiété, le manque d’entrain et la lassitude.

 

Quand peut-on recourir aux compléments alimentaires antistress ?

 

En cas de fatigue physique : complément associant notamment de la vitamine C, de la vitamine B9, du magnésium et du fer.
En cas de fatigue avec surmenage intellectuel : complément à base de vitamine C, de ginseng et de sels minéraux comme le manganèse, le cuivre.
En cas de fatigue ponctuelle, le matin au réveil : complexe de vitamines antioxydantes + sélénium et zinc.
Pour lutter contre le stress : du magnésium ou un complément à base de germe de blé riche en sels minéraux (notamment magnésium), en vitamine E et vitamines du groupe B ou un complément à base d’acides gras essentiels.
En cas de troubles du sommeil liés à un état d’anxiété : du magnésium et/ou un complément à base de plantes (houblon, passiflore, fleur d’oranger…) ou contenant du tryptophane et des peptides du lait.

 

De quoi faut-il se méfier ?


Il faut se méfier de la prise conjointe de différents compléments alimentaires qui peut exposer au risque de surdosage.

 

CATEGORIE : complements-alimentaires


Compléments alimentaires : de quoi parle- t- on ?

Compléments alimentaires : de quoi parle- t- on ?

 

Les compléments alimentaires sont une source concentrée de « nutriments » c'est-à-dire les  composants d'un aliment qui sont normalement apportés par une alimentation variée et équilibrée.


Les éléments qui entrent dans la composition des compléments alimentaires peuvent être :
- des vitamines (A, du groupe B, C, D, E, K…)
- des sels minéraux  (calcium, potassium, sodium, magnésium)

- des oligo-éléments nécessaires à de nombreuses fonctions de l’organisme avec 13 oligo-éléments (fer, zinc, cuivre, chrome, manganèse, sélénium, iode, fluor, cobalt, molybdène, silicium, bore, lithium)

- des anti-oxydants comme les flavonoïdes, les caroténoïdes (lutéine, lycopène, zéaxanthine…) 

- des acides gras essentiels 
- des plantes ou leurs principes actifs ; des probiotiques ; des mucilages…


Quels sont les enjeux réglementaires ?

 

Les compléments alimentaires sont soumis à une réglementation européenne (directive 2002/46/CE) qui vise à ce que les compléments alimentaires présentent des garanties spécifiques pour le consommateur.


Le décret français « Compléments Alimentaires » (n° 2006-352 du 20 mars 2006) complété par un arrêté « Vitamines et minéraux » du 9 mai 2006  a apporté davantage de garanties et de sécurité en précisant les nutriments  pouvant être utilisés dans la fabrication des compléments alimentaires.


A quels impératifs les compléments alimentaires doivent- ils répondre ?


L’étiquetage doit comporter :

- la dénomination « complément alimentaire »
- le mode d’emploi
- la dose journalière recommandée
- la liste des composants
- et les précautions d’emploi


Ils se présentent sous diverses formes : gélules, capsules, comprimés, liquides, poudres, infusions
Mais ce ne sont pas des médicaments.

Le principe de formulation est basé sur des doses nutritionnelles et physiologiques pour pallier au risque de surdosage. Les quantités maximales de vitamines et minéraux sont fixées pour une portion journalière.

 

Modalités de prise

Ils peuvent être pris ponctuellement pendant dix à quinze jours ou sur une durée de un à trois mois maximum, en suivant les recommandations figurant sur l’étiquette.
Mais ils ne doivent pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée qui permet de couvrir les besoins de l’organisme en nutriments.

L’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) recommande de respecter les apports journaliers recommandés (AJR).


Dans quelles situations les compléments alimentaires sont-ils utiles ?

 

Les compléments alimentaires peuvent être utiles dans certaines situations pour compléter l'alimentation habituelle.

- en cas de carences (rares dans les pays industrialisés)
- en cas de déficit d’apport en vitamines, minéraux et oligo-éléments (pauvreté, sujet âgé, édentation, anorexie mentale, régimes trop restrictifs…)
- en cas de besoins accrus (grossesse, alcoolisme, activité physique intense, personnes âgées…)
- ou en prévention de certaines maladies (ostéoporose , cystites à répétition, protection de la rétine et du cristallin de l’oxydation...)

 

A noter qu'on parle de déficit d’apport en un composant lorsque ses apports sont inférieurs aux 2/3 des apports nutritionnels conseillés (ANC)


De quoi faut-il se méfier ?

 

Il faut se méfier du risque de l'automédication avec des prises prolongées ou des associations multiples qui peuvent être nocives pour la santé.
Il faut aussi se méfier des circuits flous de vente par correspondance, sur internet ou dans certains clubs de remise en forme.


CATEGORIE : complements-alimentaires


Velouté au potiron

Préparation : 30 minutes


 

Pour 4 à 6 personnes :

  • 1 potiron
  • 120 ml de lait concentré allégé non sucré
  • 1 litre ¼ d'eau
  • 2 oignons
  • 1 barquette de lamelles de bacon maigre
  • 1 c. et demi à soupe d'huile d'olive
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • poivre

 

 


 

 

Coupez le potiron en quatre et épluchez le.

 

Otez les pépins puis coupez le en gros dés.

 

Epluchez les oignons et hachez les finement.

 

Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle anti-adhésive et faites y revenir les oignons hachés quelques minutes.

 

Versez les oignons dans une grand fait-tout, puis ajoutez l'eau, le cube de bouillon et le potiron.

 

Couvrez et laissez cuire une demi-heure.

 

Pendant ce temps, chauffez une poêle anti-adhésive sans matières grasses et faites revenir les lamelles de bacon.

 

Quand le potiron est cuit,  ajoutez le lait concentré puis mixez le tout avec l'eau de cuisson.

 

Poivrez (mais ne salez pas car le bacon est déjà salé).

 

Versez le velouté dans un grand plat creux et parsemez avec le bacon.



CATEGORIE : nos-recettes


Brochettes de porc aux épices


 

Pour 4 personnes

  • 500 g de filet de porc
  • 2 yoghourts à 0% MG
  • 1 citron
  • 1 c. à café de curry
  • 1 c. à café de coriandre en poudre
  • 1 c. à café de pâte de piment
  • un demi-verre de lait de coco
  • 3 gousses d'ail
  • sel, poivre

 

 

Découpez le filet de porc en petits cubes.

 

Epluchez l'ail et hachez le finement.

 

Pressez le citron.

 

Versez les morceaux de viande dans une jatte, puis les yoghourts, le lait de coco, l'ail, les épices et une c. à soupe de jus de citron.

 

Salez et poivrez.

 

Mélangez et réservez au frigo pendant trois heures. 

 

Puis allumez le gril du four.

 

Embrochez les cubes de viande sur des piques et déposez les brochettes sous le gril.

 

Laissez la viande dorer d'un côté puis retournez de l'autre côté.


CATEGORIE : nos-recettes


Brocolis au bacon


Durée de cuisson : 25 à 30 minutes

 

Pour 6 personnes :

  • 8 bouquets de brocolis
  • 200 g de dés de bacon maigre
  • 1 c à soupe d'huile d'olive vierge
  • 1 c à café de coriandre en poudre
  • 1 c à café d'oignon en poudre
  • sel, poivre

 

 

Rincez les brocolis et placez les  dans un wok avec un fond d'eau.

 

Couvrez.

 

Portez le fond d'eau à ébullition et laissez ensuite cuire à feu très doux pendant une dizaine de minutes.

 

Versez l'huile dans une poêle antiadhésive et faites dorer les dés de bacon.

 

Ajoutez les bouquets de brocoli, la coriandre et l'oignon en poudre.

 

Mélangez délicatement et faites dorer le tout pendant 8 à 10 minutes.

 

Salez et poivrez.


CATEGORIE : nos-recettes


Gâteau de poires et aux fraises

Préparation : 30 minutes

 

Pour 4 personnes :

  • 2 c. à soupe de maïzena
  • 400 g de fraises
  • 2 poires
  • 2 oeufs
  • 8 petits suisses à 20% MG
  • 1 citron
  • 1 c. à soupe pleine de margarine diététique spécial cuisson
  • 2 c. à soupe d'aspartame ou de stévia
  • 1 c. à café de cardamome en poudre

 

 

Préchauffez le four à th.5 (150°C).

 

Rincez les fraises, équeutez-les et coupez-les en deux.

 

Puis épluchez les poires et coupez les en petits dés.

 

Pressez le citron.

 

Puis cassez les oeufs en séparant les jaunes des blancs.

 

Versez les jaunes dans une grande jatte avec l'aspartame/la stévia et la maïzena.

 

Mélangez tout en ajoutant les petits suisses, la margarine, la pourdre de cardamome et 1 c. à soupe de jus de citron.

 

Battez les blancs en neige ferme puis incorporez les à la pâte sans les casser.

 

Versez un tiers de la pâte dans un moule anti-adhésif beurré (vous pouvez utiliser du beurre ou de la margarine pour la cuisson pour beurrer votre moule), puis ajoutez les fruits et le reste de la pâte.

 

Enfournez environ une vingtaine de minutes. Testez la cuisson avec une lame de couteau. Prolonger la cuisson de quelques minutes si besoin.

 

Vous pouvez également servir votre gâteau poires-fraises légèrement tiède.


CATEGORIE : nos-recettes


Riz complet en salade

Durée de préparation : 15 minutes
Durée de cuisson : 45 minutes


Pour 4 à 6 personnes :

  • 400 g de riz complet
  • 4 tomates allongées
  • 1 concombre
  • 150 g de fromage de brebis allégé (9%)
  • 2 c. à soupe d 'huile de colza
  • 1 c. à soupe de vinaigrette allégée
  • 1 citron vert
  • 1 c. à café d'oignon en poudre
  • sel, poivre

 

Préparez une casserole d'eau bouillante salée et versez le riz.

 

Faites le cuire durant 40 bonnes minutes puis laissez le égoutter. 

 

Lavez les tomates et coupez les en petits quartiers.

 

Epluchez le concombre, ôtez la partie centrale avec les pépins et coupez le en petits dés.

 

Coupez le fromage de brebis en petits dés.

 

Versez le riz dans un grand saladier creux puis les tomates, le concombre et le fromage. 

 

Pressez le citron et versez le jus.

 

Mélangez l'huile et la vinaigrette et versez sur la salade.

 

Salez, poivrez, ajoutez l'oignon en poudre et mélangez délicatement.



CATEGORIE : nos-recettes


Salade de fruits tonique

Préparation : 25 minutes

 

Pour 4 personnes :

  • 2 pommes granny smith
  • 2 poires
  • 1 pamplemousse
  • 1 banane
  • 4 oranges
  • 2 nectarines
  • 2 c. à soupe d'eau de fleur d'oranger *

 

Pour la préparation de votre salade de fruit tonique :

 

Epluchez les pommes et les poires et coupez les en petits morceaux.

 

Lavez les nectarines et coupez les en petits dés.

 

Epluchez la banane et coupez la fines en rondelles.

 

Coupez le pamplemousse en deux et extrayez avec une cuillère et/ou un couteau la chair logée dans chaque cavité fibreuse.

 

Pressez les 4 oranges.

 

Déposez les fruits coupés dans un grand saladier et ajoutez le jus d'orange et l'eau fleur d'oranger*.

 

Mélangez doucement.

 

Réservez au réfrigérateur pendant une heure avant de servir.

 

 

 

* L'eau de fleur d'oranger se trouve sur les marchés orientaux ou au rayon patisserie des grandes surfaces.


CATEGORIE : nos-recettes


Salade de riz à la féta

Préparation :18 minutes


Pour 4 personnes :

  • 250 g de riz complet
  • une dizaine de tomates cerises
  • une douzaine d'olives vertes
  • 150 g de féta allégée
  • 2 c. à soupe d'huile de noisette
  • 1 c. à café de vinaigre balsamique
  • sel, poivre

 

 

Faites chauffer une casserole d'eau bouillante salée.

 

Versez le riz et faites le cuire une quarantaine de minutes.

 

Egouttez le et laissez le refroidir.

 

Hachez grossièrement les olives.

 

Lavez les tomates. 

 

Coupez le tofu en petits cubes.

 

Versez le riz dans un grand saladier et ajoutez les tomates, les olives et le tofu.

 

Dans un bol, mélangez l'huile et le vinaigre, sel et poivre.

 

Versez la vinaigrette sur la salade.

 

Mélangez.


CATEGORIE : nos-recettes


Page précédente - Page suivante