Accueil > Actualités > Cancer > Cancer du sein : nouveaux arguments pour le dépistage organisé

Cancer du sein : nouveaux arguments pour le dépistage organisé

Une étude australienne récemment publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention apporte de nouveaux arguments aux partisans du dépistage par mammographie. Ses auteurs ont comparé 427 femmes, âgées de 50 ans et plus, décédées de cancer du sein et pour chacune d’entre elles, 10 femmes témoins,  de même âge, choisies au hasard dans la population. Le dépistage était beaucoup plus fréquent chez les femmes témoins encore vivantes (56%) que chez les décédées (39%). Le respect des recommandations australiennes de dépistage permet une division par 2 du risque de mort par cancer du sein. Ce chiffre est par ailleurs assez proche de celui auquel parvenaient d’autres études antérieures. En France, il est recommandé aux femmes de plus de 50 ans de pratiquer une mammographie et un examen clinique tous les deux ans jusqu'à 74 ans. Besoin d'un gynécologue? Consultez notre moteur de recherche !


VOIR L'ETUDE