Accueil > Actualités > Maladies chroniques > Statines : Much ado about nothing (4)

Statines : Much ado about nothing (4)



Après la mise en cause spectaculaire de l’utilité des statines dans la prévention des maladies cardio-vasculaires par un spécialiste de la dénonciation publique de l’industrie pharmaceutique qui s’était au préalable singularisé en niant le phénomène du tabagisme passif, l’académie de médecine a effectué une mise au point cinglante : « la mise en évidence dans toutes les populations de l’association des maladies cardiovasculaires à la concentration dans le sang des lipoprotéines qui transportent le cholestérol est l’une des plus grandes découvertes unanimement reconnues de l’épidémiologie contemporaine mondiale » dit-elle dans un communiqué par lequel elle rappelle qu’il n’est pas sérieusement contesté qu’une baisse de 40mg /dl de la concentration plasmatique de LDL cholestérol réduit les accidents cardiovasculaires majeurs d’environ 20 % et la mortalité totale d’environ 9 %. Mais quelle mouche a donc piqué ce savant fou ? La mouche du « j’veux vendre du papier ça me fera toujours des droits d’auteurs ». 


VOIR LE COMMUNIQUE DE L'ACADEMIE DE MEDECINE