Accueil > Actualités > Personnes agees > Démence sénile et anesthésie générale

Démence sénile et anesthésie générale


Une étude française (INSERM/Université de Bordeaux) portant sur plus de 9 000 personnes âgées présentée à l'occasion du congrès annuel de la Société européenne d'anesthésiologie a mis en évidence que la probabilité de développer une démence plus élevée chez celles qui ont subi une anesthésie générale. Les personnes incluses ont subi  une évaluation cognitive et un dépistage de la démence au début de l'étude, puis deux, quatre, sept et dix ans plus tard. Au bout de deux ans, 33 % des participants ont déclaré qu'ils avaient subi une anesthésie. Au cours des huit années suivantes, 9 % (632 personnes) des participants à l'étude ont développé une démence. Les chercheurs ont déterminé que le risque de démence augmentait de 35 % en cas d'anesthésie générale. Les anesthésiques pourraient, en effet, favoriser une inflammation pouvant être à l'origine des précurseurs de la dysfonction cognitive postopératoire et de la maladie d'Alzheimer. Vous envisagez de subir une intervention et vous souhaitez limiter les risques associés? Allez vérifier si votre chirurgien est accrédité HAS et si l'établissement qui vous accueillera présente les meilleures garanties (ICALIN, QPC, Certification) en utilisant notre moteur de recherche multicritère!


VOIR LE SITE DU CONGRES