Accueil > Actualités > Prix des soins > Dépassements et urgences : la paille et la poutre

Dépassements et urgences : la paille et la poutre


La Sécu a récemment adressé des courriers d'avertissement à 550 médecins du secteur 2  (honoraires libres), dont elle estimait les tarifs abusifs, car supérieurs à 150% du tarif opposable (secteur 1). Les spécialités les plus concernées sont  les médecins à exercice particulier (homéopathes, acupuncteurs, etc.), les chirurgiens, les gynécologues et les ophtalmologues. Près de la moitié exerce en Île-de-France.La lutte contre les dépassements d'honoraires pour permettre un accès aux soins pour tous à des coûts raisonnable, était une priorité présidentielle. Dans ce courrier, la CNAMTS rappelle les nouveaux dispositifs mis en place par l’avenant n°8 à la convention médicale pour réguler les pratiques excessives et analyse la pratique tarifaire du destinataire sur la période mars avril 2013, qu'elle compare avec l'année 2012. À défaut d’amélioration, elle pourra poursuivre la procédure et le dossier pourrait être transmis à la commission paritaire régionale des médecins, dont les premières pourraient se tenir fin 2013. 550 avertis sur 150 000 médecins dont 40 000 en secteur 2. C’était bien la peine d’en faire un plat ! D’autant plus que ces médecins exercent dans des ressorts géographiques (Paris, Alpes maritimes etc.) dont les habitants ont les moyens … En revanche, régler le problème des urgences hospitalières publiques dans lesquelles il est impossible d’être pris en charge dans un délai raisonnable aurait été autrement utile. Mais nos gouvernants préfèrent s’atteler à la paille qu’à la poutre. Et si vous cherchez un médecin ou un établissement à tarifs raisonnables, notre site est le seul à vous permettre de le trouver (catégories LBCS de prix de 1 à 5) !


VOIR LA SOURCE