Accueil > Actualités > Prix des soins > Baisse des dépassements : de qui se moque-t-on?

Baisse des dépassements : de qui se moque-t-on?




La tendance à la baisse des dépassements d'honoraires pratiqués par les médecins se confirmerait depuis 2012 selon l'Assurance maladie. Les taux de dépassement étaient de 55,4% en 2011, 55,4% en 2012, 55,1% en 2013 et 54,5% au 1er semestre 2014, tous médecins de secteur 2 confondus. Pour les spécialistes, ces taux se sont élevés à 56,9% en 2011, 56,7% en 2012, 56,3% en 2013 et 55,6% au 1er semestre 2014. L'Assurance maladie souligne une "baisse importante sur les actes cliniques des spécialistes : de 76,6% en 2011 à 71,9% au 1er semestre 2014". Tandis que les actes techniques de ces mêmes spécialistes ont, eux, enregistré une "hausse modérée : de 47,4% en 2011 à 48,2% au 1er semestre 2014". Entre le 1er semestre 2013 et le 1er semestre 2014, les taux de dépassement ont baissé dans 80 départements. La baisse a été supérieure à 2 points dans 27 départements. Les taux de dépassement des hospitaliers temps plein de secteur 2 sont, eux, passés de 67,4% en 2012 à 61,8% en 2013 et 56,5% au 1er semestre 2014. Le taux de tarifs opposables a, lui, augmenté de 41,4% en 2012 à 44,8% au premier semestre 2014. 

Ainsi en 3 ans la baisse est de 0.9% soit 20 cents par consultation ! Ce n'est pas demain la veille qu'on pourra se passer de LBCS qui permet de choisir son médecin ou son établissement de santé en connaissant les tarifs (niveau de prix allant du plus économique -1 - au plus cher -5-).