Accueil > Actualités > Cancer > L’endomètre : Définition

L’endomètre : Définition

L’endomètre : Définition


L'endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Chez les femmes en âge de concevoir, l'endomètre connaît une série de changements mensuels associés aux variations hormonales du cycle menstruel.

 

Chaque mois, l’endomètre croît et s'épaissit dans l'attente de recevoir un œuf fécondé. La menstruation intervient lorsque la fécondation n'a pas eu lieu. L'œuf non fécondé et les cellules mortes de l'endomètre sont alors évacués avec le sang des règles.

 

Cancers du corps utérin ou cancers de l’endomètre ?


Les cancers de l'utérus débutent presque toujours au niveau de l’endomètre. C’est pourquoi on parle le plus souvent de "cancers de l’endomètre”. Il en existe plusieurs types, mais le carcinome est de loin le plus fréquent. 

 

Tant qu’ils restent localisés (pas d’extension de la tumeur vers d’autres organes), ces cancers sont de bon pronostic. D’après l’étude Eurocare 4 rendue officielle en 2009, l’espérance de vie à 5 ans des patientes ayant eu un cancer de l’endomètre est de 73%.

 

Le cancer de l’endomètre en chiffres

 

En 2006, en France, Selon l’Observatoire européen du cancer (OEC), 6 542 nouveaux cas de cancers de l’endomètre ont été recensés. La même année, on a compté 1 463 décès liés à cette maladie.

 

Cancer de l'endomètre : causes


Le cancer de l’endomètre survient généralement après la ménopause, chez des femmes âgées de 55 à 70 ans. Les facteurs de risque sont nombreux : l'âge, l'obésité, le diabète, l'hypertension, le fait de ne pas avoir eu d’enfants, la ménopause tardive... Le cancer de l'endomètre peut parfois être lié à des facteurs héréditaires. Il est alors associé dans les familles à un risque élevé de cancer du côlon et plus rarement de l’ovaire.

 

Certains traitements peuvent exposer au risque de cancer de l’utérus. C’est en particulier le cas des traitements hormonaux mal conduits ou des traitements affectant le fonctionnement des hormones féminines œstrogènes. C’est la raison pour laquelle une surveillance gynécologique attentive est nécessaire lorsqu’on a reçu un traitement aux anti-œstrogènes dans le cadre de la prise en charge d’un cancer du sein.

 

Signes du cancer de l'endomètre


Le cancer de l'endomètre apparaît rarement avant la ménopause, tant que la femme a des cycles menstruels réguliers.

 

On le détecte parfois dans la période où le cycle devient irrégulier et où les menstruations disparaissent. Le symptôme le plus courant est alors la présence de saignements vaginaux. La réapparition de saignements vaginaux après la ménopause doit immédiatement être signalée à un médecin. Ces pertes peuvent être aqueuses, plus ou moins colorées de sang.

 

Ce symptôme du cancer de l’endomètre est bien connu des gynécologues. Il les conduit à réaliser des prélèvements directement dans l’utérus.

 

Dépistage du cancer de l'endomètre


Il n’existe pas d’examen spécifique pour le dépistage des cancers de l’endomètre. Le frottis cervico-vaginal, qui est le principal examen de dépistage du cancer du col de l'utérus (voir ci-dessous), n'est pas efficace pour la détection d'un cancer de l'endomètre.


 

Traitement du cancer de l'endomètre

 
La chirurgie et la radiothérapie sont les approches les plus efficaces pour traiter les cancers de l’endomètre. Elles peuvent être employées séparément ou être associées l'une à l'autre. Le choix du traitement dépend des résultats des examens cliniques et de ceux des analyses des cellules prélevées lors du diagnostic.

 

 - Le traitement chirurgical des cancers du corps de l’utérus implique l'ablation de l'utérus, des ovaires et des trompes. L’opération s’appelle une hystérectomie élargie. Les ganglions de la région sont généralement également retirés. L'opération peut parfois être effectuée sans incision, par les voies naturelles (par "voie basse”). C’est le chirurgien qui décide si cette technique est adaptée à la patiente ou s’il est nécessaire de recourir à une méthode plus classique.

 

 - La radiothérapie peut être pratiquée selon deux modalités, associées ou non entre elles : la curiethérapie (radiothérapie interne) ou la radiothérapie externe.

 

 - Si le cancer s'est étendu à d'autres organes ou s'il récidive, le médecin peut recourir à un traitement hormonal (progestérone, anti-hormones) ou à une chimiothérapie.


CATEGORIE : pathologies-et-symptomes

TAG : cancer endomètre, endomètre, femme