Accueil > Actualités > Vaccination > La rougeole n'est pas bénigne

La rougeole n'est pas bénigne

L’introduction du vaccin anti-rougeoleux dans le calendrier vaccinal en 1983 avait fait progressivement chuté le nombre de cas de 331 000 en 1986 et à 4 448 cas en 2004. En raison de la plus faible circulation virale, on a observé en parallèle une augmentation de l’âge moyen de survenue de la maladie, la proportion de cas de plus de 10 ans étant passée de 13 % en 1985 à 62 % en 2002. Depuis le 1er janvier 2008, il y a une réapparition préoccupante du virus : Pour l’année 2011, près de 15 000 cas ont été notifiés, dont 16 ont présenté une complication neurologique, 650 une pneumopathie grave et 6 sont décédés. Au cours des dernières semaines de décembre 2011, on note une augmentation du nombre de cas déclarés, sensiblement de même ampleur que celle observée fin 2009-début 2010, évoquant la survenue possible d’une 4e vague épidémique dans les semaines à venir. La vigilance s’impose donc pour en limiter l’ampleur, en veillant à la mise à jour du statut vaccinal des personnes réceptives avec 2 doses de vaccin, en particulier dans la population âgée de 15 à 30 ans. Si vous avez entre 15 et 30 ans et que vous n'êtes pas à jour de cette vaccination, vous feriez donc bien d'y mettre bon ordre et de demander à votre médecin de vous immuniser! Et pour en trouver un, vous pouvez consulter le moteur de recherche LBCS

Voir la source