Les établissements de soins peuvent-ils manipuler leurs scores?

Le classement des hôpitaux américains inclut les résultats
opératoires des “malades à haut risque” 
qui sont plus susceptibles que les autres
de subir des complications voire de décéder.  Il pourrait donc être tentant pour les
établissements de soins de récuser ces malades pour améliorer leur rang. Des
chercheurs de l’université de San Diego en Californie ont vérifié cette
hypothèse en examinant les dossiers de plus de 1 000 hôpitaux entre 1998 à 2008
pour six interventions lourdes. Ils ont comparé les résultats (la mortalité)
réels des résultats qui auraient été obtenus si  on avait ôté de la performance de chaque hôpital celle relative à un certain nombre de cas considérés comme plus risqués que la
moyenne, en raison de pathologies associés ou d’appartenance ethnique, et qui
auraient dès lors été susceptible de faire l’objet d’un écrémage exante. Ce
calcul n’a montré aucune différence significative. Si certains établissements ont
amélioré leur classement, un nombre équivalent l’a détérioré. On peut donc avoir confiance dans les classements officiels qui sont utilisés par le site Les Bons Choix Santé pour apprécier la qualité des établissements et comme critère de recherche!

VOIR L’ETUDE