Mutuelles étudiantes : un régime cataclysmique

Des cartes Vitale qu’ils attendent 9 mois ce qui les prive
du bénéfice concret du tiers payant en pharmacie, des plateformes téléphoniques
qui ne décrochent qu’une fois sur 14
, des courriers auxquels il n’est répondu
que très tardivement et des files d’attentes interminables aux guichets, une
démocratie mutualiste à laquelle ne participent qu’1% des affiliés,  des couvertures complémentaires beaucoup
moins intéressantes que celles dont bénéficie le reste de la population, une insatisfaction très prononcée des “bénéficiaires” et de leurs parents, des pratiques contraires au service
public
…c’est peu de dire que la Cour des comptes a étrillé les mutuelles
étudiantes, la LMDE décrochant la palme avec une quasi-faillite qui ne l’a pas
empêché d’être particulièrement généreuse avec ses salariés et ses
administrateurs. La Cour recommande qu’il soit mis un terme à ce régime et qu’au
moins on puisse rester couvert par ses parents le temps des études supérieures :
En attendant ce jour béni, vous pouvez toujours changer de mutuelle en utilisant notre moteur de recherche pour trouver une couverture équivalente à celle dont vous ou vos enfants jouissez  !

 

VOIR LE RAPPORT