Définition de l’utérus

Définition de l’utérus

L’utérus
est un organe creux, en forme de poire, situé dans la partie inférieure
de l’abdomen de la femme, entre la vessie et le rectum. L’embryon s’y développe depuis la fécondation de l’œuf jusqu’à la naissance.

Pendant la grossesse, la taille de l’utérus augmente. Quand la femme n’est pas enceinte, l’utérus est de petite taille (une dizaine de centimètres de long).

La partie inférieure la plus étroite de l’utérus, qui ouvre sur le vagin, est le col ; les tumeurs apparaissant sur cette partie de l’utérus sont appelées cancers du col de l’utérus.

 

Les causes du cancer de l’utérus

Il peut apparaître dans toutes les tranches d’âge à partir de 25-30 ans. Il n’est pas lié à des facteurs héréditaires, mais à une infection par un virus de la famille des papillomavirus (HPV), sexuellement transmissible.

Le cancer du col de l’utérus, tout comme les autres cancers, n’est pas contagieux. Mais le HPV, lui, l’est. C’est un virus extrêmement répandu, qui peut provoquer des lésions précancéreuses (dites condylomes ou dysplasies), dont la gravité augmente avec le temps et qui, si elles ne sont pas traitées, risquent parfois de dégénérer et de former un cancer.

 

A l’inverse, les femmes non infectées par le HPV ont un risque nul de développer un cancer du col.

 

Prévenir le cancer de l’utérus

Un premier vaccin
dit « quadrivalent » a été mis au point et mis sur le marché en
septembre 2006 contre les papillomavirus 6, 11, 16 et 18. Un deuxième vaccin dit « bivalent » permet de lutter contre les papillomavirus 16 et 18.

 

Comment savoir ?

Le cancer du col de l’utérus présente la caractéristique de pouvoir être évité par un dépistage régulier. Traité précocement, c’est un cancer de bon pronostic.

La vaccination ne remplace pas le dépistage par frottis cervico-vaginal (prélèvement des cellules du vagin et du col de l’utérus) qui est le meilleur moyen de repérer, en l’absence de tout symptôme (car très peu de cancers du col de l’utérus sont symptomatiques), des dysplasies ou des lésions cancéreuses précoces.

 

Les symptômes du cancer de l’utérus

Les symptômes précoces les plus fréquents d’un cancer du col de l’utérus sont des saignements survenant en dehors de la période des règles, spontanément ou après des rapports sexuels.

Une augmentation anormale des pertes vaginales peut également être considérée comme un symptôme bien que, dans l’immense majorité des cas, elle soit provoquée par d’autres maladies ou infections.

 

Le cancer de l’utérus en chiffres

En France, on estime à 3 068 le nombre de nouveaux cas. Ce cancer se situe au 22ème rang en terme de fréquence, et au 10ème rang des cancers de la femme. En 2005, il a été responsable de 1 067 décès.

 

Les traitements du cancer de l’utérus

Le traitement du cancer du col de l’utérus repose sur la radiothérapie et la chirurgie associées ou non à une chimiothérapie. Le médecin devra considérer un certain nombre de facteurs avant de se prononcer sur le choix de la meilleure thérapeutique.
La radiothérapie peut être administrée par voie « externe » (sous forme de rayons X) ou par voie « interne » (curiethérapie).

En cas de décision chirurgicale, l’intervention consiste à retirer l’utérus, la partie supérieure du vagin, les tissus avoisinants, des ganglions lymphatiques locorégionaux et éventuellement du rétro péritoine (partie postérieure de l’abdomen).

Réalisée par voie veineuse selon différents protocoles (à base de sels de platine), la chimiothérapie a pour objectif d’optimiser l’efficacité de la radiothérapie.

CATEGORIE : pathologies-et-symptomes

TAG : utérus, cancer, femme