Explantation de PIP : Tartufferie

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins
recommande à tous ses confrères de bien vouloir pratiquer des honoraires en
rapport avec les tarifs de l’Assurance Maladie
, dans le cadre du respect du
tact et de la mesure, et cela compte tenu du caractère exceptionnel de ces
situations. Les praticiens ayant pratiqué les implantations de ces prothèses
ont le devoir de prendre en charge leurs explantations et le suivi des
patientes. Voilà des gens compatissants : des honoraires “en rapport”
, cela ne veut rien dire (trois fois le tarif c’est en rapport avec le tarif, un rapport de 3!) et n’exclut pas les dépassements. Quant au tact et à
la mesure, ils sont un principe déontologique d’application générale. C’eût été
autre chose de recommander l’application des tarifs de l’assurance maladie!
Pour ce qui concerne le “devoir” de prise en charge, c’est encore
plus beau : après avoir facturé les PIP, on va pouvoir facturer leur
explantation… Si vous n’avez plus confiance dans le chirurgien esthétique qui
vous les a implantées et que vous voulez en changer, trouver ceux qui vous
conviendront mieux en consultant le moteur de recherche LBCS!

 Voir la source