Accueil > Actualités > Coeur > Les risques cardiovasculaires des régimes hyperprotéïnés

Les risques cardiovasculaires des régimes hyperprotéïnés



Les régimes pauvres en glucides permettent une perte de poids rapide mais leurs risques à long terme a été mis en lumière par des études européennes qui ont mis en évidence une augmentation de l'incidence des décès d'origine cardiovasculaire. C’est notamment le cas pour celle menée sur 90 000 suédoises suivies en moyenne pendant 16 ans. Au cours de la période de suivi, 1 270 évènements (coronaropathie ischémique, hémorragie méningée, accident vasculaire cérébral) ont été enregistrés. Après ajustement sur les principaux facteurs de risque, le suivi d'un régime hypoglucidique et hyperprotéiné était associé à une majoration de l'incidence des évènements cardiovasculaires. Une diminution de 20 g/j des hydrates de carbone et une augmentation de 5 g/j des protéines majorait de 5 % le risque. Les résultats sont similaires quel que soit le type d'accident considéré. Dans cette étude, les relations observées ne paraissent pas dépendre de la source des protéines consommées (animale ou végétale). Les auteurs alertent sur les risque potentiels à long terme des régimes augmentant les régimes alimentaires de plus de 15 % de protéines et minorant de plus de 30 % de glucides qui sont le plus souvent suivis par des femmes d'âge jeune ou moyen. Plutôt que les magazines, si vous souhaitez perdre quelques kilos, consultez un médecin nutritionniste et si vous n'en connaissez pas, trouvez-en un avec le moteur de recherche LBCS!


VOIR L'ETUDE