Hygiène buccodentaire : de quoi parle-t-on ?

L’hygiène buccodentaire regroupe les bonnes pratiques pour conserver une bonne
santé buccodentaire. Selon l’OMS : « La santé buccodentaire désigne
l’absence de douleur chronique buccale ou faciale, de cancer
buccal ou pharyngé, de lésion buccale, d’anomalie congénitale telle que
fissure labiale ou bec-de-lièvre, de parodontopathie (maladies des
gencives), de carie et de déchaussement des dents, ainsi que d’autres
pathologies et troubles affectant la bouche et la cavité buccale ».

En cas de mauvaise hygiène buccodentaire, les affections les plus courantes sont les caries et les parodontopathies.

Ainsi,
60 à 90 % des enfants scolarisés dans le monde ont des caries et 5 à 20
% des adultes d’âge moyen des parodontopathies sévères, qui peuvent
entraîner déchaussement et perte des dents.

Comment avoir une bonne hygiène buccodentaire ?

Une bonne hygiène buccodentaire
passe par un brossage dentaire régulier et soigneux, un bon apport en
fluor, une alimentation équilibrée et une bonne efficacité de la salive.

Le brossage doit être effectué après chaque repas et durer 3 minutes.

La brosse à dents à poils souples
(pour ne pas blesser les gencives) doit être changée tous les 3 mois et
le dentifrice doit contenir du fluor. Ce dernier, essentiel pour
renforcer la structure de l’émail, peut aussi être fourni par
l’alimentation, en particulier certaines eaux minérales.

Une alimentation équilibrée est aussi garante d’une bonne hygiène buccodentaire : si l’on connaît le pouvoir cariogène des sucres, on sait moins que la consommation des fruits et légumes joue un rôle protecteur contre le cancer de la bouche.

De même, l’arrêt du tabac et une baisse de la consommation d’alcool permettent de réduire les risques de cancer buccal, de parodontopathie et de déchaussement des dents.

Enfin, la salive, mélange d’eau, de protéines, d’électrolytes et de sels minéraux, participe à l’équilibre et à la protection de la cavité buccodentaire. Antibactérienne, elle limite la prolifération des bactéries et élimine les microorganismes indésirables. Une bonne salivation permet donc de contribuer à une bonne hygiène buccodentaire.

Pratiques sont à proscrire pour une bonne hygiène buccodentaire

Le grignotage est à proscrire absolument, car les sucres ingérés en dehors des repas sont plus nocifs.

La
consistance et l’adhésivité des aliments doivent aussi être prises en
compte : les aliments mous et collants (bonbons, chewing-gums…)
prolongent le contact sucre-émail et ne favorisent pas l’autonettoyage des surfaces dentaires.

L’éducation des enfants à l’hygiène buccodentaire
doit donc se faire dès l’apparition des premières dents, car les caries
apparaissent dès deux ans et demi en l’absence d’hygiène.

Quand faut-il consulter son dentiste ?

Une visite au minimum une fois par an est nécessaire pour dépister les caries et les maladies gingivales. Leurs traitements s’en trouvent facilités, plus courts, plus efficaces et moins onéreux.

CATEGORIE : hygiene-et-prevention