A qui s’adresse la greffe de moelle osseuse ?

A qui s’adresse la greffe de moelle osseuse ?

 

Le traitement de certains cancers peut passer par une greffe de moelle osseuse, ou plus exactement une greffe de cellules souches contenues dans la moelle osseuse. Cette approche est en particulier utilisée chez des patients atteints de leucémies ou de certains lymphomes.

 

Quel est le principe de ce traitement ?

 

Les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) sont fabriquées dans la moelle osseuse, à partir de cellules souches. Le traitement de certains cancers
du sang passe par la destruction de l’ensemble de ces cellules, puis
par la reconstruction d’une moelle osseuse saine qui produira des
cellules sanguines saines. C’est là qu’intervient la greffe.

 

La greffe de moelle osseuse, en pratique

 

 En pratique, cette approche thérapeutique est conduite en deux étapes distinctes : au cours de la première, la moelle osseuse du patient est détruite par chimiothérapie ou par radiothérapie,
afin d’éliminer les cellules tumorales. Le patient se retrouve alors
momentanément dépourvu de système immunitaire. Il doit absolument être
protégé de toute infection et c’est la raison pour laquelle on le place en chambre stérile.

 
Lors de la seconde étape du traitement, le patient reçoit une greffe de cellules souches
qui permettra de reconstituer rapidement la moelle détruite. Le greffon
peut être un échantillon de moelle préalablement prélevé au malade. On
parle d’autogreffe. Cette option n’est envisageable que si le cancer
ne touche pas les cellules de la moelle. Le patient peut aussi recevoir
la moelle d’un donneur (allogreffe) ou encore du sang de cordon ombilical, riche en cellules souches, provenant d’une banque de sang de cordon.

 

Devenir donneur de moelle osseuse

Selon
l’Agence de la biomédecine, « la greffe de moelle osseuse n’est
possible qu’entre un malade et un donneur dont les caractéristiques
biologiques sont aussi proches que possible. Lorsque le malade n’a pas
de donneur parmi ses frères et sœurs, le médecin fait appel aux
Registres pour trouver un donneur compatible. Cette compatibilité est
rare : une chance sur un million entre 2 personnes prises au hasard.
Mais cette chance existe et peut sauver un malade ».

 
Pour devenir donneur de moelle,
il faut s’inscrire sur le Registre national France Greffe de Moelle.
Pour cela, il faut avoir plus de 18 ans et moins 51 ans, être en
parfaite santé et répondre à un entretien médical sur ses antécédents
médicaux et son mode de vie.