Les varices, de quoi s’agit-il ?

Les varices, de quoi s’agit-il ?


Une varice est une dilatation permanente d’une veine superficielle. Les varices les plus fréquentes se situent au niveau des membres inférieurs (jambes et cuisses) et on les classe selon leur taille. Les varices s’intègrent plus largement dans le cadre de la maladie ou insuffisance veineuse dont elles représentent une des évolutions : de la simple sensation de jambes lourdes à l’apparition de varicosités et enfin de varices.

 

Quels sont les risques et les enjeux sanitaires des varices ?

18 millions de patients sont concernés par l’insuffisance veineuse et et/ou les varices. Une prise en charge adaptée permet de prévenir les complications (ulcères de jambe, eczéma variqueux, phlébites et « paraphlébites ») et d’améliorer l’aspect esthétique et le confort des jambes.

 

Quels sont les mécanismes des varices ?

La dilatation des parois des veines gêne le système de retour du sang depuis les pieds vers le cœur. Ce système se compose de deux éléments-clés : une pompe assurant la circulation de retour grâce au massage de la voûte plantaire lors de la marche ou à l’action des muscles du mollet et un dispositif antireflux géré par des valvules (petits clapets) disposées le long des veines.

Il suffit que l’un des deux éléments soit défectueux pour entraîner une dilatation de la veine. Les facteurs de risque incontournables d’insuffisance veineuse sont désormais bien connus : le sexe féminin, l’âge (> 40 ans), l’hérédité ou la grossesse. D’autres facteurs comme l’excès de poids, la sédentarité ou les stations debout prolongées favorisent aussi les varices, mais la prévention permettra d’en limiter les effets néfastes.

Varices
Prévention

Comment se manifestent les varices ?

Les premiers signes de l’insuffisance veineuse sont souvent anodins ; pourtant, il ne faut pas les négliger. Ainsi, jambes lourdes, fourmillements ou gonflement des chevilles sont les premiers signaux d’alerte d’une mauvaise circulation veineuse. Ces symptômes surviennent en fin de journée ou après une station debout prolongée.
Les varicosités
apparaissent dans un deuxième temps sous la forme de fins capillaires
veineux visibles sous la peau. Elles traduisent une fragilité des parois
veineuses. Les varices
enfin apparaissent sinueuses, parfois bleutées, saillantes sous la
peau. Elles gonflent instantanément lors de la station debout. Des
douleurs peuvent survenir à la pression de la veine ou spontanément.

 

Avec quoi ne faut-il pas confondre ?


Il ne faut pas confondre sensation de jambes lourdes après la marche et artériopathie des membres inférieurs qui provoque une douleur imposant l’arrêt au bout d’un certain temps de marche. Ces symptômes traduisent une obstruction des artères.
Par ailleurs, la phlébite provoquée par la formation d’un caillot de sang dans la veine est une maladie grave car si le caillot se détache, il est susceptible de provoquer une embolie pulmonaire. Rougeur, chaleur et douleur du mollet ou de la cuisse en sont les principaux symptômes. Une consultation en urgence s’impose.

 

Y a-t-il une prévention possible des varices ?

Des situations sont à éviter pour prévenir l’insuffisance veineuse ou en limiter les symptômes
: rester assis ou debout trop longtemps, les piétinements, le port de
vêtements ou chaussures trop serrés, des talons trop bas ou trop hauts,
l’exposition des jambes à des sources de chaleur (soleil, chauffage par
le sol), un excès de poids
Des réflexes simples de la vie quotidienne permettent aussi de soulager les symptômes
: surélever les jambes chaque fois que possible, en particulier le soir
dans son lit, pratiquer régulièrement une activité physique (marche
rapide, natation, gymnastique, vélo), doucher les jambes à l’eau froide,
les masser et porter des bas, des collants ou des chaussettes de
contention.

Varices
Préparer sa consultation

À quel moment consulter ?

Il est essentiel de consulter précocement son médecin traitant et de ne pas négliger les premiers signes pour enrayer l’installation de la maladie veineuse. Au-delà de leur caractère inesthétique non négligeable, les varices entraînent des complications qui nécessitent une prise en charge spécialisée.

 

Que fait le médecin ?

La première étape du diagnostic est clinique avec interrogatoire, observation visuelle et palpation. Ensuite, le praticien réalise une échographie Doppler vasculaire (utilisation d’ultrasons inoffensifs et imperceptibles par l’oreille humaine) permettant de dresser une véritable cartographie veineuse. La taille des varices détermine notamment le choix du traitement. En cas d’insuffisance veineuse à un premier stade, des règles d’hygiène de vie associées à des médicaments veinotoniques et à une contention suffisent. À un stade plus avancé, la sclérothérapie voire la chirurgie peuvent être proposées, parallèlement ou non à l’administration de médicaments veinotoniques.

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Repérez les situations douloureuses ou gênantes
pour la vie quotidienne. Elles seront utiles au moment de la
consultation et votre médecin vous confirmera si elles sont en rapport
avec la maladie veineuse.

CATEGORIE :  pathologies-et-symptomes