Définition de la maladie de Hodgkin

Définition de la maladie de Hodgkin

La maladie de Hodgkin appartient à la famille des lymphomes, cancers hématologiques affectant le tissu lymphoïde et plus précisément des lymphocytes.
L’une de ses spécificités est de se disséminer de proche en proche, en
touchant un ganglion, puis son voisin, par un effet en chaine.

 

Causes et facteurs de risque de la maladie de Hodgkin

La maladie de Hodgkin fait partie des cancers dont les causes sont encore mal élucidées, sans doute multifactorielles. Dans au moins un tiers des cas, l’implication du virus d’Epstein-Barr (EBV), le virus de la mononucléose infectieuse, est connue (tout comme dans d’autres lymphomes) mais il ne suffit pas à déclencher le cancer.
Les
formes familiales restent exceptionnelles. Le milieu médical estime
actuellement que la maladie serait provoquée par la conjonction d’une infection chronique liée à un agent infectieux (EBV ou autre) et d’un facteur inconnu. La stimulation chronique du système immunitaire pourrait alors favoriser la survenue du lymphome de Hodgkin.

 

Symptômes de la maladie de Hodgkin

L’un des symptômes est l’augmentation indolore d’un ou de plusieurs ganglions lymphatiques au niveau du cou, des aisselles ou de l’aine. D’autres signes peuvent se manifester tels que amaigrissement, fièvre, sueurs nocturnes, fatigue intense. la personne peut être également atteinte de démangeaisons intenses.

 

Quelques chiffres


Selon
l’Institut national de Veille Sanitaire, 1 544 cas de la maladie de
Hodgkin ont été détectés, en 2005. La mortalité liée à cette maladie est
en constante diminution.

 

Stades de la maladie

On distingue quatre stades durant la maladie de Hodgkin :

Stade I : la maladie de Hodgkin est localisée dans les seuls ganglions lymphatiques.
Stade II : dissémination de la maladie à d’autres ganglions du même côté du diaphragme.
Stade III : dissémination aux  ganglions des deux côtés du diaphragme.
Stade IV : localisation extra ganglionnaire (os, moelle hématopoïétique, poumons..).

 

Traitement de la maladie de Hodgkin

Le traitement associe une chimiothérapie suivie de séances de radiothérapie
sur la zone envahie. Ce protocole devenu un standard international
permet d’obtenir 95% de rémissions complètes et moins de 10% de rechutes
dans les formes localisées, qui représentent les trois quart des cas de
maladie de Hodgkin.

CATEGORIE : pathologies-et-symptomes

TAG : maladie hodgkin, lymphomes, cancer