Accueil > Actualités > Fin de vie > On meurt toujours trop à l'hôpital

On meurt toujours trop à l'hôpital


Malgré la volonté de « déshospitaliser » de la mort, qui répond aussi bien à une volonté de maîtrise des dépenses de santé qu’aux souhaits et besoins de la population, une étude récente, réalisée dans le cadre des travaux de l’Observatoire national de la fin de vie avec la collaboration du Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Inserm, met en évidence la forte médicalisation de la fin de vie en France par rapport à certains autres pays européens. Elle a porté sur l’ensemble des décès survenus en France entre 1993 et 2008. Cette année-là, 57% des décès sont survenus à l’hôpital, proportion  restée globalement stable au cours de ces 15 dernières années, 27% à domicile, 11% en maison de retraite et 5% dans d’autres lieux. La plupart des patients expriment pourtant le désir de finir leur vie chez eux et, parallèlement, se développent des politiques de santé pour favoriser le maintien à domicile, y compris en fin de vie, avec par exemple le développement des soins palliatifs à la maison. En France, les décès par maladies du système nerveux se produisent moins souvent à l'hôpital grâce au développement des prises en charge alternatives dans le cadre des plans Alzheimer mis en place depuis 2001. Les décès des malades d'Alzheimer se déroulent autant en maison de retraite (34,4%), qu'à domicile (30,8%) ou à l'hôpital (31,8%). L'étude montre encore que les célibataires meurent moins souvent à l'hôpital que les personnes mariées: L'hospitalisation peut être favorisée par les proches et la solitude pourrait être à l’origine d'un défaut de prise en charge. L'étude souligne enfin que plus on est âgé plus on a de chance de mourir à l'hôpital, ce qui s'explique en partie par le vieillissement de l'entourage et la difficulté pour un des deux conjoints âgé d'assumer la fin de vie à la maison de l’autre. Vous cherchez un service d'hospitalisation à domicile (HAD) près de chez vous? N'hésitez pas à explorer les fonctionnalités de notre moteur de recherche !


VOIR L'ETUDE