L’hygiène des oreilles : de quoi s’agit-il ?

L’hygiène des oreilles : de quoi s’agit-il ?

Le terme regroupe les bonnes pratiques pour conserver une bonne santé ORL
(oto-rhino-laryngologique). En effet, la zone oreille-nez-gorge formant
un tout, une bonne hygiène des oreilles permet de se prémunir contre
diverses affections, notamment les otites ou les bouchons de cérumen.

 

Comment nettoyer ses oreilles?

 

Normalement, le conduit auditif est autonettoyant
puisque le cérumen qu’il produit s’écoule tout seul vers l’extérieur
après avoir rempli sa fonction protectrice. Un nettoyage régulier non
agressif du pavillon et de l’entrée du conduit de l’oreille est
toutefois nécessaire, surtout en cas d’une « surproduction » de cérumen, de conduit auditif étroit ou d’abondance de poils.

 

Ce
nettoyage s’effectue à l’aide d’un coton-tige adapté à la forme du
conduit (normal ou « spécial enfants ») et ne doit en aucun cas
s’apparenter à un « ramonage » du conduit auditif. En effet, un
nettoyage trop intense repousse dans le fond du conduit le cérumen
naturellement présent et provoque des bouchons.

 

Définition du cérumen

Le
cérumen est une substance produite par le conduit auditif qui
s’apparente à une cire naturelle. Il a plusieurs fonctions protectrices :
il permet à la fois de protéger le conduit auditif des poussières et des germes extérieurs et de lubrifier le tympan.

La
production de cérumen n’est donc pas un problème en soi puisqu’il
s’évacue en général naturellement. Cependant, des bouchons se forment à
cause d’une production vraiment excessive, d’une inflammation du conduit provoquée par un nettoyage inadapté, ou d’une utilisation abusive du coton-tige. Les symptômes
s’apparentent à une surdité passagère (le bouchon absorbe les sons
comme les boules antibruits) ou à des bourdonnements d’oreille.

 

Quand soigner un bouchon de cérumen?

Dès
que l’on ressent une gêne auditive ou des bruits bizarres qui évoquent
un bouchon de cérumen. Selon le type de bouchon, sa localisation et son
volume, le médecin généraliste retire le bouchon lui-même ou vous
oriente vers un ORL.

Après instillation de gouttes auriculaires ou d’eau tiède dans le conduit auditif, le praticien retire le bouchon grâce à une micropince,
un anneau spécial, un stylet ou un système d’aspiration, en s’aidant
d’un microscope de consultation pour une plus grande précision.

CATEGORIE : hygiene-et-prevention