Des règles de vie

Des règles de vie

 

 
Le règlement de fonctionnement de la maison de retraite

 
Dans
chaque maison de retraite, un règlement de fonctionnement est élaboré
qui définit les droits de la personne âgée et ses obligations quant au
respect des règles de vie collective au sein de l’établissement ou du
service
– Il définit les conditions de rétablissement des prestations en cas d’interruption (vacances, hospitalisation…).
– Il décrit les modalités d’organisation des locaux collectifs et privés ainsi que leurs conditions d’accès

Il précise l’ensemble des dispositions logistiques en cas de
déplacement à l’extérieur selon les différents motifs : sorties,
vacances, prestations servies à l’extérieur de l’établissement.
– Il
fixe les mesures à prendre en cas d’urgence ou de situations
exceptionnelles, et celles relatives à la sécurité des personnes et des
biens (objets de valeur).
– Le règlement de fonctionnement des
maisons de retraite rassemble les principales règles de vie en
collectivité qui s’impose à chaque résident : le respect des décisions
de prise en charge, des termes du contrat ou du document individuel de
prise en charge, le respect des rythmes de vie, des autres résidents ou
du personnel, celui des biens et équipements collectifs, les règles
d’hygiène,….
– Il établit que les faits de violence ou de
maltraitance sur les personnes âgées au sein des maisons de retraite
peuvent entraîner des poursuites administratives et judiciaires pour
ceux qui les ont commises.
 
Le conseil de la vie sociale

 
Il
s’agit d’une instance rassemblant résidents, familles, personnel et
direction de la maison de retraite et qui a pour mission d’émettre des
propositions sur l’amélioration du fonctionnement de la maison de
retraite.
 
Le projet d’établissement

 
Il
s’agit d’un document qui, à partir d’évaluations régulières, établit un
programme d’amélioration continue de la qualité des prestations
d’accueil et de prise en charge de la personne âgée au sein de la maison
de retraite

 

Suivi médical en maison de retraite

 

 
La
plupart des maisons de retraite étant maintenant « médicalisées » et
donc labellisés sous l’expression EHPAD, la qualité du suivi médical
prend une importance toute particulière et correspond à une des missions
essentielles des maisons de retraite.
Afin de garantir 7 jours sur 7
et 24 heures sur 24, la permanence des soins au bénéfice de leurs
résidents, les maisons de retraite s’appuient sur une équipe médicale
nombreuse et aux compétences diversifiées.
 
Le médecin coordonnateur des maisons de retraite médicalisées – EHPAD

 
Chaque
maison de retraite médicalisée (EHPAD) compte un médecin coordonnateur
dont le premier rôle est de valider l’admission des personnes âgées dans
l’établissement sur la base du dossier médical fourni à l’inscription .
Ses
missions consistent également à coordonner le suivi médical
personnalisé de chaque résident en assurant la cohérence entre les
prescriptions du médecin libéral extérieur et les soins dispensés par
l’équipe médicale de la maison de retraite.
Il est à noter que les
personnes âgées accueillies en maisons de retraite même médicalisées
gardent généralement le libre choix de leur praticien.
Son rôle dépasse également son cadre strictement « médical » mais vise à préserver au maximuml’autonomie des résidents .
Enfin
il a la responsabilité du respect des conditions d’hygiène générale de
la maison de retraite et de la formation du personnel médical.
 
Les infirmières

 
Elles
assurent la permanence des soins sous la responsabilité de l’infirmière
coordonnatrice de la maison de retraite médicalisée. Cette dernière
assure également la coordination des interventions des équipes
paramédicales, médico-psychologiques et des pharmaciens. Enfin elle rend
compte auprès des résidents et de leur famille du bon déroulement de
leur suivi médical personnalisé.
 
Les aides soignantes

 
Titulaire
d’un diplôme délivré à l’issue d’une formation en école spécialisée
d’un an, elles ont la charge de tous les actes d’aide à la personne
(toilette, aide au repas, hygiène de la chambre). Elles sont dans leurs
alertes les premières personnes qui sont écoutées lorsqu’une personne
âgée est à surveiller. Elles secondent les infirmières, pour la
surveillance des indicateurs de bonne santé de la personne âgée.
 
L’équipe paramédicale des maisons de retraite

 
Exerçant
au sein de la maison de retraite ou en tant que praticiens libéraux,
l’équipe paramédicale concoure activement à la mise en oeuvre du projet
médical personnalisé. Elle compte généralement des kinésithérapeutes,
orthophonistes, dentistes et ergothérapeutes.

Conditions de vie en maison de retraite : conseils

 

Services et animations en maison de retraite

 

 
Pour
faire d’une maison de retraite bien plus qu’un simple lieu
d’hébergement mais un véritable lieu de vie, de nombreuses prestations
sont proposées pour améliorer le confort du séjour et garder une
activité sociale et collective riche.
Selon les maisons de retraite ,
une palette plus ou moins importante de prestations sont offertes aux
résidents, des plus communes comme la blanchisserie ou la coiffure, au
plus sophistiquées comme des séances de balnéothérapie. Pour les
animations, l’éventail est également très large : jeux, sorties,
gymnastique douce, … .
 
Services en maison de retraite : Les prestations hôtelières

 
Une
maison de retraite doit pouvoir proposer au minimum un service de
blanchisserie, un salon de coiffure et une salle de restauration
proposant des menus variés et équilibrés. Les familles sont généralement
invitées à partager un repas pour se rendre compte de la qualité de la
restauration. Cette dernière est déterminante pour la prévention et doit
éveiller l’envie pour éviter toute dénutrition dont les conséquences
peuvent être graves.

En option, certaines maisons de retraite
offrent un choix élargi de prestations pour le confort de ses résidents
comme des séances de balnéothérapie, des soins esthétiques et de
pédicure, des offices religieux et même des boutiques pour faire ses
courses sans sortir.
 
Services en maison de retraite : Les animations

 
Les
animations ne sont pas conçues seulement pour « occuper » les résidents
d’une maison de retraite mais pour stimuler leur sens, leur mémoire,
leurs capacités physiques et leurs relations sociales. A ce titre, elles
sont indispensables et font partie intégrante du projet personnel de
vie afin de leur assurer une autonomie maximum et le plus longtemps
possible.

Les jeux occupent une place particulière dans les
animations proposés par les maisons de retraite, car stimulant à la fois
les échanges sociaux, les capacités sensorielles et cognitives ainsi
que les émotions : jeux de société, jeu de simulation (WI), jeux de
mémoire,…., autant d’activités ludiques qui doivent être renouveler
régulièrement.

Plus classiques mais nécessaires à un programme
équilibré d’animation, les services d’animation des maisons de retraite
proposent toutes bibliothèque, salon TV/Vidéo, équipement audio pour la
détente, la culture et l’ouverture d’esprit de leurs résidents.
Enfin
pour rompre avec la monotonie des journées, l’équipe d’animation de la
maison de retraite organise des événements qui sont autant d’occasions
de découverte et d’échange : spectacles, fêtes, anniversaires,
rencontres et conférences, visites de jeunes, sorties culturelles. Le
choix est immense et ne dépend que de l’imagination des animateurs.

 

 

Droits des personnes âgées en maison de retraite

 

 
Elaborée
en 1999 par la Fondation nationale de gérontologie et par le ministère
de l’Emploi et de la Solidarité, la nouvelle Charte des personnes âgées
doit être affichée et communiquée au sein de toutes les maisons de
retraite.
Elle met en avant la qualité de citoyen à part entière des
personnes âgées hébergées en maison de retraite, qui doivent pouvoir
assumer l’intégralité de leurs droits, de leurs devoirs et de leurs
libertés, dans le respect de leur dignité et ceci, quelque soit leur
état de dépendance, intellectuelle ou physique.
 
ARTICLE I – CHOIX DE VIE

 
Toute
personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.
La famille et les intervenants doivent respecter le plus possible son
désir profond.
 
ARTICLE II – DOMICILE ET ENVIRONNEMENT

 
Le
lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou
maison de retraite , doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.
Son confort moral et physique, sa qualité de vie, doivent être
l’objectif constant, quelle que soit la structure d’accueil.
L’architecture des établissements, en particulier des maisons de
retraite, doit être conçue pour répondre aux besoins de la vie privée.
L’espace doit être organisé pour favoriser l’accessibilité,
l’orientation, les déplacements et garantir les meilleures conditions de
sécurité.
 
ARTICLE III – UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS

 
Toute
personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de
se déplacer et de participer à la vie de la société . La vie quotidienne
doit prendre en compte le rythme et les difficultés des personnes âgées
dépendantes, que ce soit en maison de retraite ou au domicile.
 
ARTICLE IV – PRESENCE ET ROLE DES PROCHES

 
Le
maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est
indispensable aux personnes âgées dépendantes. Dans les maisons de
retraite, la coopération des proches à la qualité de vie doit être
encouragée et facilitée. En cas d’absence ou de défaillance des proches,
c’est au personnel et aux bénévoles de les suppléer.
 
ARTICLE V – PATRIMOINE ET REVENUS

 
Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.

 CATEGORIE : les-seniors

Tags: