Définition des moisissures

Définition des moisissures

 

Les moisissures désignent généralement tous les champignons microscopiques de l’environnement. Ces microorganismes peuvent entrer directement dans les maisons, ou encore s’y introduire sous la forme de spores, dans l’air ; ils jouent alors un rôle essentiel dans le développement de certaines allergies ou maladies. L’allergie, définie par une réponse immunitaire de l’organisme, inadaptée et exagérée, touche alors les yeux, la peau, et les voies respiratoires comme le nez ou les bronches.

Sinon,
d’autres moisissures pénètrent dans le corps et s’y multiplient sous la
forme de filaments provoquant une destruction des tissus ou une inflammation.

 

Risques et conséquences du développement des moisissures

 

Le nombre d’allergies est en constante augmentation dans les pays industrialisés. Les allergies respiratoires sont les plus fréquentes, puisqu’on estime qu’environ une personne sur quatre présente des symptômes cliniques d’allergie respiratoire, et les moisissures sont responsables de beaucoup d’entre elles.

La
croissance des champignons et des moisissures nécessite un milieu
humide : les sous-sols, cuisines et salle de bains sont des lieux de
développement idéaux. D’autres facteurs sont également retrouvés comme
une inondation, des fuites provenant du toit ou de la tuyauterie, ou une mauvaise ventilation.

 

Origines du développement des moisissures

 

Un certain nombre de facteurs, nutritifs et environnementaux,
doivent être réunis pour que les moisissures se développent. Les
principales moisissures retrouvées dans les maisons sont les
Stachybotrys, Aspergillus sp., Penicillium sp., Fusarium sp., et autres
Trichoderma sp.

Ensuite, le pouvoir pathogène des moisissures est double :

 – Premièrement, elles peuvent provoquer des allergies
avec une première étape nécessaire dite de sensibilisation, c’est la
première rencontre de l’organisme avec la ou les moisissures. Les
contacts ultérieurs aboutissent à une réaction allergique, qui apparaît
en libérant une substance, l’histamine, responsable des symptômes. L’action de l’histamine peut être bloquée par des médicaments spécifiques appelés « antihistaminiques ».

 – Deuxièmement, les moisissures peuvent entraîner des infections, de la simple mycose des pieds à des infections pulmonaires très graves chez les sujets immunodéprimés, comme l’aspergillose.

Les moisissures – Prévention

Comment cela se manifeste-t-il ?

 

L’allergie se manifeste le plus souvent par des symptômes bénins comme une rhinite (nez qui coule, éternuements) ou une conjonctivite (yeux rouges, larmoyants) voire des symptômes respiratoires comme l’asthme. Ces symptômes surviennent volontiers dans les endroits riches en moisissures, et en tout cas, dans une même unité de lieu (les symptômes régressent quand le patient part en vacances par exemple).

D’autres infections comme les mycoses se traduisent par des lésions cutanées, inflammatoires ou squameuses entre les orteils ou sur la peau.

 

Avec quoi ne faut-il pas confondre ?

 

Il ne faut pas confondre les moisissures avec les bactéries ou des virus. Les moisissures,
ou champignons, sont des « micro-organismes » (comme les bactéries, les
virus, les parasites) et la plupart sont inoffensives. Certaines sont
utilisées dans les produits alimentaires (à l’origine de fromages comme
le roquefort) ou pour produire des médicaments comme des antibiotiques. Moisissures ne veut donc pas dire maladies obligatoires.

 

Y a-t-il une prévention possible ?

 

L’humidité favorise le développement et la multiplication des moisissures.
Réduire le degré d’humidité doit donc être une priorité ,avec un degré
optimal d’humidité relative entre 30 % et 50 %. Il faut donc ventiler
les douches et autres salles d’eau vers l’extérieur, utiliser des
déshumidificateurs et des ventilateurs d’extraction, isoler les surfaces
froides pour empêcher la condensation sur les tuyaux et les fenêtres.

En
cas d’inondation ou fuite, nettoyer rapidement (dans les 48 heures). Ne
pas utiliser d’eau ou limiter son usage pour le nettoyage des tapis et
autres moquettes.

Enfin, en cas d’allergie connue, éviter tout contact, particulièrement en cas de nettoyage de pièces peu ventilées.

Les moisissures – Consultation

À quel moment consulter ?

Si la plupart des allergies ne sont pas des urgences, surtout pour les allergies aux moisissures, le choc allergique ou anaphylactique ou encore la crise d’asthme sont de véritables urgence. Les symptômes
sont bruyants avec des difficultés respiratoires, un œdème généralisé
et une chute de la tension artérielle. L’appel au SAMU-Centre 15 est
indispensable pour une prise en charge médicale.

De même, certaines moisissures
peuvent déclencher une pneumonie avec de la fièvre, une toux et une
douleur dans la poitrine. Il s’agit de l’aspergillose qui nécessite un
traitement en urgence, parfois administré en réanimation.

 

Que fait le médecin ?

 

Le médecin oriente le diagnostic et suspecte le lien avec les moisissures. En cas d’allergie,
il peut éventuellement diriger vers un allergologue afin d’identifier
l’allergène ou les allergènes en cause, et mettre en place un
traitement. La consultation d’allergologie passe par un interrogatoire
minutieux et un examen clinique ; en fonction des allergènes suspectés,
des tests appelés prick tests ou tests cutanés pourront être proposés.

En parallèle d’un diagnostic médical, un diagnostic environnemental de la maison est souvent nécessaire à la recherche de signes
courants de dommages causés par l’eau et de présence de moisissures.
L’inspection visuelle est simple et fiable : décolorations, cernes,
zones plus foncées ou salissures sur les surfaces.

Les traitements comportent l’éviction de l’allergène. Des médicaments dits antihistaminiques luttent contre les symptômes allergiques. La désensibilisation (ou immunothérapie spécifique) est difficile dans le cas des moisissures et peu proposée.

Le traitement curatif et préventif des moisissures
de la maison est également une priorité : port d’un masque et de gants
de caoutchouc lors des nettoyages, et appel d’un spécialiste si la
quantité de moisissure est importante (surfaces à traiter).

Comment préparer ma prochaine consultation ?

 

Pour faciliter l’enquête allergologique, il est utile de repérer et noter les symptômes et les circonstances déclenchantes. Cela permettra de trouver l’allergène et de l’éviter, et ainsi guider le médecin.

CATEGORIE : hygiene-et-prevention