Les lieux d’éducation des enfants handicapés

Les lieux d’éducation des enfants handicapés

Découvrez le dossier de l’Unapei sur la déficience intellectuelle des enfants.

Votre
enfant a six mois, ou peut-être six ans, et vous savez qu’il n’est pas
comme les autres. Il a, ou il aura, des besoins particuliers, mais vous
ne savez pas encore exactement ce que cela signifie pour lui et implique
pour votre vie de parent. Vous savez cependant que votre enfant a un
handicap.

 

L’école maternelle

Dès
ses trois ans, vous pouvez accomplir les démarches d’inscription de
votre enfant à l’école de son quartier auprès de votre mairie. Cette
école devient son établissement scolaire de référence qu’il y poursuive
ou non sa scolarité.

Des rencontres préalables avec le directeur de l’école


L’enfant
doit bénéficier d’un accueil à l’école maternelle, au moins à temps
partiel, afin que soit réalisée une première évaluation de ses besoins
en situation scolaire.

Un accompagnement à définir

Parfois,
la présence d’un auxiliaire de vie scolaire  (AVS) à temps plein ou
partiel auprès de votre enfant peut s’avérer nécessaire pour l’aider à
réaliser certaines activités ou gestes qu’il ne peut faire seul. Votre
enfant peut avoir besoin de matériel adapté, d’un accompagnement ou
d’aménagements de son emploi du temps pour bénéficier de soins…

 

Dans
ce cas, il convient de déposer une demande auprès de la maison
départementale des personnes handicapées (MDPH). La demande est étudiée
par une équipe pluridisciplinaire qui évalue ses compétences et ses
besoins et élabore son projet personnalisé de scolarisation.

 

C’est
ensuite la commission des droits et de l’autonomie des personnes
handicapées (CDAPH) qui, par exemple, décide d’attribuer un auxiliaire
de vie scolaire à l’enfant. Lors de la première scolarisation de votre
enfant, les coordonnées  de  son  enseignant référent doivent vous être
communiquées.

 

Ce dernier doit contribuer à votre
information et vous aider, si nécessaire, à saisir la maison
départementale des personnes handicapées (MDPH).

ATTENTION

Si
l’accueil à l’école ne semble pas possible, les raisons de cette
décision doivent vous être expliquées. Un manque de places, une
appréhension de l’équipe… ne sont pas des raisons valables pour ne pas
accueillir votre enfant !

 

Par contre, si son handicap
semble trop important pour un accueil dans de bonnes conditions, vous
devez vous adresser à la MDPH (voir p.30) afin que soit recherchée, avec
vous, une réponse à sa situation.

A SAVOIR

L’orientation
vers ces établissements relève exclusivement d’une décision de CDAPH.
Le coût de la prise en charge est assuré par la Sécurité sociale.

 

Un
enfant est admis dans un IME à partir de 6 ans, mais certains IME
obtiennent un agrément pour accueillir des enfants dès l’âge de 3 ans.

Les établissements médico-sociaux

Les
établissements médico-sociaux assurent l’éducation générale et mettent
en œuvre des pratiques adaptées aux possibilités intellectuelles de
chaque enfant. Ils dispensent, également, une scolarité selon les
aptitudes de chacun. Dans ces établissements, chaque enfant a son projet
individuel.

 

C’est une équipe pluridisciplinaire qui agit
pour satisfaire l’ensemble des besoins de l’enfant ! La tendance
actuelle est de multiplier les échanges entre les établissements médico-
sociaux et les établissements scolaires classiques.

Quelques établissements d’enseignement qui assurent une éducation adaptée et un accompagnement médico-social :
Les instituts médico-éducatifs (IME) accueillent  les  enfants  atteints  de  déficiences mentales.

Les
instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques  (ITEP) accueillent
les enfants souffrant de troubles de la conduite et du comportement.

Les
établissements pour enfants polyhandicapés accueillent les enfants qui
présentent des handicaps à la fois mentaux et sensoriels et/ou moteurs.

CONSEILS

Lors
d’une orientation vers un établissement médico-social, renseignez-vous
sur le projet d’établissement et la place donnée à la scolarité ! Sachez
que rien ne vous empêche d’envisager une solution mixte pour votre
enfant (accueil à temps partiel à l’école et dans un IME).

Les services et professionnels pour accompagner mon enfant dans les lieux de vie et d’activités

Quel
que soit le lieu d’activités de l’enfant, des professionnels ou des
services spécialisés peuvent lui apporter un soutien sur le plan
éducatif, psychologique, médical et paramédical… pour l’aider à se
développer, à communiquer, à comprendre et à participer à la vie d’un
groupe tout en développant son autonomie.

 

Quelquefois,
une aide technique pourra aussi s’avérer utile pour l’aider dans ses
gestes quotidiens, ses déplacements, l’aménagement de son environnement,
etc.

Les services dotés d’équipes pluridisciplinaires

Le
centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) Le CAMSP est un
établisse- ment de prévention et de soins pour les enfants âgés de 0 à 6
ans atteints d’un handicap  mental,  moteur  ou  sensoriel.  Son équipe
(médecins, paramédicaux, professionnels des secteurs social et
éducatif) va conduire l’enfant au maximum de ses potentialités. Une aide
à l’adaptation sociale et éducative des enfants dans leurs lieux de vie
(halte-garderie, crèche, maternelle…) est aussi procurée.

Le
service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) Le SESSAD,
proche d’un CAMSP, ne se limite pas au suivi des enfants de moins de
six  ans. Il intervient davantage sur le plan éducatif. L’équipe agit
directement dans les lieux de vie de l’enfant (domicile, crèche, école
maternelle…). Très vite, va s’élaborer, pour l’enfant, un projet
individuel précisant les objectifs et les actions des divers
intervenants. C’est la CDAPH qui oriente un enfant vers un SESSAD.

Le
centre médico psychopédagogique (CMPP) Le CMPP accueille des enfants
présentant des difficultés scolaires, des troubles psychomoteurs ou des
troubles du comportement. L’équipe réalise un diagnostic et met en œuvre
une action éducative et thérapeutique. Les interventions s’effectuent
exclusivement sous la forme de consultations (quelques heures par
semaine), le but étant de maintenir l’enfant dans son cadre de vie
(famille, école…).

 
 

Les travailleurs sociaux et éducatifs (professionnels membres d’une équipe)

 


L’éducateur de jeunes enfants : contribue à l’éveil des enfants âgés de
0 à 7 ans pour acquérir la socialisation nécessaire à une future
scolarisation.

• L’éducateur spécialisé : concourt à
l’éducation des enfants handicapés et intervient dans le champ du
social, du scolaire, de la santé.

• Le moniteur-éducateur : aide, au quotidien, à développer l’autonomie des enfants handicapés.

• L’aide médico-psychologique : procure, au quotidien, un accompagnement individualisé aux enfants ayant un handicap important.

 


L’auxiliaire de vie scolaire chargé du suivi individuel d’un élève
handicapé (AVS) : permet à un enfant handicapé de bénéficier d’une aide
humaine personnalisée pendant sa journée de classe.

• L’assistant social : agit avec les personnes pour améliorer leurs conditions de vie.

 

Les professionnels travaillant en libéral

C’est, généralement, votre médecin qui vous orientera vers ces spécialistes

Les médecins spécialistes

• Le pédiatre : diagnostique et traite les maladies et autres problèmes de santé chez les enfants.

• Le psychiatre : médecin spécialisé dans le traitement des troubles psychiques.

• Le pédopsychiatre: pédiatre spécialisé dans la psychiatrie infantile.

• L’obstétricien-gynécologue : assure  le suivi de la grossesse et effectue les accouchements.

• Le médecin de rééducation fonctionnelle : installe un appareillage  et coordonne la rééducation.

Les paramédicaux

• Le psychologue : résout des problèmes d’ordre comportemental, émotionnel, psychique.


Le psychomotricien : agit sur les fonctions psychomotrices pour
résoudre des difficultés psychiques, mentales ou comportementales.

• L’orthophoniste : agit pour remédier aux difficultés de langage et d’écriture.

• L’orthoptiste : traite, par une rééducation adaptée, les troubles de la vue.

• L’ergothérapeute : s’occupe de la rééducation des fonctions motrices et de la réinsertion dans l’environnement.

CATEGORIE : les-petits